Archiv für die Kategorie ‘Hausfriedensbruch’

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1990, originaire De Roumanie, domicilié en Roumanie, a été appréhendé pour vol et violation de domicile.

Vendredi 27 septembre 2013, peu après 16h00, une patrouille est intervenue dans un commerce de détail de Thônex car le service de sécurité avait interpellé un individu ayant commis un vol à l’étalage.

Les agents ont constaté que l’intéressé avait dérobé des articles pour une somme de CHF 55.-. Néanmoins, l’intéressé faisait l’objet d’une interdiction d’entrée dans les commerces du groupe depuis le 21 août 2013. La marchandise a immédiatement été restituée au responsable du magasin.

Le responsable du commerce a déposé une plainte pénale pour vol à l’étalage et violation de domicile.

Etant sans pièce d’identité, l’intéressé, conduit au poste, a été identifié grâce à l’informatique. Il reconnaît les faits.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Advertisements

Deux hommes, nés en 1991 et en 1994, originaires d’Albanie, domiciliés en Albanie, ont été appréhendés pour dommages à la propriété, violation de domicile, recel, appropriation illégitime et infraction à la Loi sur les étrangers.  

Samedi 21 décembre 2013, vers 9h30, le propriétaire d’un bateau amarré au port des Eaux-Vives faisait appel à la police car deux inconnus dormaient dans son embarcation.

Des agents de la police de la navigation ont interpellé les deux individus et ont constaté que la porte donnant accès à la cabine du bateau avait été fracturée. A côté des deux dormeurs, les policiers ont trouvé deux sacs contenant pour l’un, des vestes portant des marques en lien avec le nautisme et dans l’autre, divers matériels utilisés habituellement sur des bateaux.

Le propriétaire du bateau visité a précisé ignorer la provenance des effets trouvés dans ces sacs et a déposé plainte contre les deux individus. Ces derniers ont admis être entrés dans la cabine pour s’y reposer, mais nient être les auteurs des autres infractions reprochées. Pour le surplus, ils sont démunis de document d’identité.

L’enquête continue afin de déterminer la provenance des effets se trouvant dans les deux sacs.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Quatre hommes nés en 1983, 1984, 1992 et 1994, originaires d’Albanie, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour infraction à la Loi sur les étrangers, dommages à la propriété et violation de domicile.

Mardi 26 novembre 2013, aux alentours de 07h30, des policiers sont intervenus dans les locaux techniques situés sous le pont du Trèfle-blanc au Grand-Lancy où logeaient des squatters.

Dans ces lieux, quatre personnes ont été interpellés alors qu’ils dormaient. Précisons que pour se réchauffer, ils brûlaient du mobilier et des vêtements sans avoir conscience des risques encourus et des dégagements toxiques.

Conduits au poste de police pour la suite de la procédure, ils ont partiellement reconnu les faits qu’ils leurs étaient reprochés. Un des auteurs fait également l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire Schengen valable jusqu’au mois de novembre 2014.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1977, originaire de Roumanie, domicilié en Roumanie a été appréhendé pour vol et violation de domicile.

Lundi 18 novembre 2013, peu après 18h30, une patrouille est intervenue dans un grand magasin de la rive gauche où les agents de sécurité avaient interpellé un voleur. A leur arrivée, les agents ont expliqué aux policiers qu’ils avaient interpellé l’intéressé en possession d’une veste. Ils ont ajouté qu’ils l’avaient déjà interpellé pour des faits identiques le 13 novembre 2013 et qu’une interdiction d’entrée du commerce lui avait été notifiée. D’autre part, les agents ont ajouté que le prévenu avait été aperçu le 14 novembre 2013 par les caméras de surveillance. Sur la séquence vidéo, il est formellement reconnaissable. Lorsqu’il entre dans le magasin, il porte une veste claire et lorsqu’il en ressort il porte une veste en cuir, provenant dudit commerce. Il n’a cependant pas pu être interpellé à cette date.

Lundi 18 novembre 2013, toujours au moyen du système de vidéosurveillance, les policiers ont pu constater que l’intéressé est entré à 15h13 dans le magasin en compagnie d’un complice et en est ressorti à 15h17 vêtu d’une veste en cuir qu’il venait de voler. A 15h21, il est entré une nouvelle fois dans le commerce en compagnie du même complice et en est sorti à 15h27, à nouveau vêtu d’une veste en cuir volée. A 18h55, le voleur est entré une troisième fois et a été interpellé alors qu’il venait de voler sa troisième veste.

Deux plaintes ont été déposées par l’enseigne pour les faits précités et pour violation de domicile.

Dans son procès-verbal d’audition, le prévenu admet les quatre vols et la violation de domicile. Questionné sur l’identité de son complice, il prétend avoir agi seul.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1972, originaire de France, sans domicile fixe, a été appréhendé pour  violation de domicile, vol et dommages à la propriété.

Samedi 26 octobre 2013 à 14h30, la police intervenait au chemin des Tuilières à  Hermance où un individu  suspect avait été remarqué dans une propriété.

Les agents ont interpellé un homme, lequel a expliqué avoir passé la nuit dans la propriété.

Lors de la fouille de son sac à dos, les gendarmes ont retrouvé plusieurs objets appartenant au locataire du logis.

Lors de son interrogatoire, l’homme a expliqué être sans domicile depuis cet été et que vendredi, en venant pécher durant la journée, le long du lac Léman à Hermance, il a remarqué une propriété inhabitée et en a profité pour s’y installer durant la nuit car une porte était restée ouverte. A l’intérieur, il reconnaît avoir consommé de la nourriture et des boissons, avoir effectué sa toilette et dormi. S’il admet avoir dérobé des objets, il nie néanmoins avoir endommagé du matériel.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme, né en 1984, originaire de Roumanie, sans domicile fixe, a été appréhendé pour  violation de domicile.

Vendredi 25 octobre 2013 à 18h30, le personnel de la sécurité d’un grand magasin situé sur la commune de Vernier a interpellé un individu qui venait de tenter de voler une veste d’une valeur de CHF 789.-. Pour ce faire, il avait pris l’habit, s’était rendu dans une cabine d’essayage où il avait arraché l’antivol. Pour une raison indéterminée, il avait abandonné le vêtement dans ce local, avant de se diriger vers la sortie.

Interpellé, ce personnage a été conduit dans les bureaux du magasin, où il a été identifié au moyen de son passeport comme faisant l’objet d’un interdiction d’entrée, valable jusqu’au 6 janvier 2016, pour tous les magasins du groupe.

Au vu de ces éléments, le service de sécurité du magasin a fait appel à la police. Une plainte pour violation de domicile a été déposée.

Au poste, l’homme a reconnu la totalité des faits reprochés.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbobild)

(Symbobild)

Quatre hommes nés en 1961, 1969, 1977 et 1988, originaires de Roumanie, domiciliés en Roumanie (1961-1988), en France (1977) et sans domicile fixe (1969), ont été appréhendés pour vol, violation de domicile, dommages à la propriété et infraction à la Loi sur les étrangers.  

Le 23 octobre 2013, des informations sont parvenues à la police, signalant le comportement suspect d’individus effectuant des allers-retours entre leur fourgon et un bois situé dans la région de Peney. En se rendant dans ce bois, les enquêteurs ont découvert que des câbles de cuivre étaient cachés sous divers branchages. Poursuivant leurs recherches, ils ont pris connaissance qu’une entreprise locale avait déposé plainte le même jour, dénonçant le vol d’une tonne de cuivre, laquelle était stockée dans leur dépôt. 

Une surveillance a été mise en place afin d’interpeller les auteurs de ce méfait, lorsqu’ils reviendraient dans le bois pour chercher le solde de la marchandise volée. En fin de journée, les policiers ont interpellé les quatre intéressés à bord de leur véhicule. 

A proximité du cuivre déposé, les agents ont également découvert divers outils servant à dénuder et sectionner les câbles. 

Conduits dans les locaux du poste de Blandonnet pour les suites de la procédure, ils prétendent ne pas comprendre les raisons de leur interpellation et expliquent être à Genève pour se faire embaucher pour les vendanges. 

L’entreprise victime du vol de cuivre a pu reprendre possession de la moitié du matériel volé. L’enquête se poursuit afin de déterminer où se trouve l’autre moitié de la marchandise. 

Vu ce qui précède, ils  ont été mis à disposition du Ministère public. 

Quelle: kapoGE

Une femme née en 1993, originaire de France, sans domicile fixe, a été appréhendée pour vol, violation de domicile et infraction à la Loi sur les stupéfiants.

Mercredi 23 octobre 2013, en fin de matinée, le service de sécurité d’un commerce de la rive droite a fait appel à la police car il retenait une récidiviste, interdite d’entrée dans leur enseigne, qui venait de voler divers articles à l’étalage pour un montant de 84.- CHF.

Sur place, les policiers ont pu visionner des images vidéos datant du 17 octobre 2013. Sur ce film, il apparaît que la personne interpellée avait déjà commis un vol pour un montant de 941.- CHF.  De plus, l’intéressée fait l’objet d’une interdiction d’entrée dans le magasin et était en possession de 2 grammes d’héroïne.

Dans les locaux de police, elle a reconnu les faits reprochés.

Vu ce qui précède, elle a été mise à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1980, originaire de Roumanie, domicilié en Roumanie, a été appréhendé pour vol, violation de domicile et infraction à la Loi sur les étrangers.  

Vendredi 18 octobre 2013, vers minuit, le gérant d’une pizzeria, située dans le quartier des Pâquis, et son frère étaient affairés au rangement de l’établissement. Ils ont soudainement vu 5 individus qui se tenaient dans la salle à manger alors que le restaurant était fermé. Ces personnes ont immédiatement pris la fuite en prenant l’accès qu’ils avaient emprunté pour entrer, en l’occurrence la porte arrière du restaurant.

Le gérant de la pizzeria est parvenu à interpeller l’un d’eux, tandis qu’il tentait de cacher dans un buisson l’ordinateur portable qu’il venait de dérober dans le restaurant.

Alertée, la police est intervenue afin de prendre en charge ce voleur présumé, lequel est également démuni de pièce d’identité. Il reconnaît les faits reprochés.

Le tenancier du restaurant a déposé plainte et a ensuite repris possession de son ordinateur portable.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1975, originaire d’Algérie, domicilié à Vernier a été appréhendé pour vol, violation de domicile et infractions à la Loi sur les étrangers.

Vendredi 11 octobre 2013 vers 17h00, une patrouille est intervenue dans un centre commercial de la route de Meyrin où un voleur à l’étalage était retenu par la sécurité. L’intéressé a été interpellé dans le centre après avoir été vu, sur les caméras d’un des commerces, entrer dans une cabine d’essayage avec deux costumes, puis ressortir peu après avec qu’un seul des deux qu’il avait pris soin de reposer avant de sortir du magasin.

Lors de la fouille de sécurité, il est apparu que l’intéressé avait dissimulé sous ses habits un costume d’une valeur de 849.-. Il a également été découvert une paire de chaussettes et des caleçons provenant d’un second commerce pour une valeur total de CHF 32,80. N’ayant pas été endommagé, ces vêtements ont été restitués audits magasins.

Des plaintes ont été déposées par les responsables et des interdictions d’entrée établies et notifiées pour les magasins concernés ainsi que pour l’ensemble du centre commercial. Il sied de préciser que le prévenu faisait déjà l’objet d’une interdiction d’entrée notifiée dans le premier magasin, depuis le 06.06.2012 pour une durée de 2 ans.

Au vu des faits, l’intéressé a été acheminé au poste de police de Blandonnet pour la suite de la procédure. En ce lieu, il a été formellement identifié à l’aide de l’informatique. Il s’est refusé à toute déclaration et n’a signé aucun document.

Une perquisition a été effectuée à son domicile, durant laquelle il a été trouvé une certaine quantité d’habits, chaussures, sacs et portemonnaies de marques ainsi que des lunettes de soleil. Ces biens  sont neufs, notamment les chaussures, qui n’ont jamais été portées.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Une femme née en 1987, originaire de Macédoine, domiciliée à Vernier, a été appréhendée pour vol à l’étalage, violation de domicile et infraction à la Loi sur les étrangers.

Lundi 30 septembre 2013, aux alentours de 10h00, une patrouille de police est intervenue dans un magasin d’un centre commercial du quartier de la Servette où une voleuse était retenue. Le responsable du commerce a expliqué que cette dernière avait volé divers produits de maquillage pour un montant de CHF 76.20.-. De plus, elle faisait l’objet de deux interdictions d’entrée dans les commerces de l’enseigne pour une durée de deux ans. L’intéressée était démunie de papier d’identité.

Conduite dans les locaux de police, elle a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Vu ce qui précède, l’intéressée a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1969, originaire de Serbie, sans domicile connu, a été appréhendé pour vol en bande, dommages à la propriété, violation de domicile, faux dans les certificats, vol d’usage, conduite sans autorisation et séjour illégal.

Vendredi 13 juin 2013 aux alentours de 05h00, un cambriolage était commis au préjudice d’une bijouterie, à la rue du Mont-Blanc à Genève. Les auteurs  enfonçaient la porte d’entrée à l’aide d’une voiture bélier. Dans ce commerce, ils ont volé des montres et des bijoux. Les protagonistes ont pris la fuite sur une moto et ont abandonné la voiture sur les lieux.

Un témoignage nous informait que le matin même, deux hommes avaient abandonné ladite moto au quai du Seujet. Les contrôles ont déterminé que cette machine était signalée volée. En parallèle, une voiture, également signalée volée, était retrouvée sur le quai des Bergues.

Forts des éléments techniques, une magistrate délivrait un avis de recherche et d’arrestation à l’encontre des auteurs.

Mardi 17 septembre 2013, aux alentours de 23h45, la police bâloise contrôlait un véhicule avec, à son bord, un des auteurs du cambriolage. Ce dernier a tenté de se légitimer à l’aide de documents falsifiés et sous une autre identité. Suite aux contrôles, il a été transféré dans le canton de Genève où il a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Il a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Deux hommes nés en 1984 et 1989, originaire respectivement de France et du Maroc, domiciliés en France ont été appréhendés pour  violation de domicile et infractions à la Loi sur les étrangers.

vendredi 6 septembre 2013 en fin d’après-midi, une patrouille est intervenue dans un grand hôtel de la rive droite à la demande du service de sécurité de l’établissement. Sur place, le responsable a expliqué aux policiers que deux individus avaient été repérés alors qu’ils pénétraient dans le bâtiment et montaient dans les étages, n’étant pas clients chez eux. Pour ce faire, les deux intéressés se sont rendus dans la partie publique de l’hôtel, au restaurant, et ont utilisé l’ascenseur réservé au personnel pour monter dans les étages. Ce dernier se trouve dans l’office, partie strictement réservée aux personnes qui travaillent dans l’établissement. Cet ascenseur est le seul moyen de pouvoir monter dans les étages sans badge d’accès. L’hôtel a déposé plainte contre les deux personnes pour violation de domicile. Le même jour, un second hôtel de grand standing avait déjà signalé à la police que deux individus avaient tenté de s’introduire dans l’enceinte de l’hôte vers 05h00 du matin. Les deux individus avaient été mis en fuite par une alarme sans pouvoir pénétrer dans l’hôtel. Le second prévenu est reconnaissable sur un cliché de vidéosurveillance.

Les deux prévenus ont été acheminées au poste des Pâquis pour le reste de la procédure. L’un d’eux à été identifié au moyen de son titre de séjour français et le second par informatique.

Des procès-verbaux d’audition, il ne ressort rien d’intéressant sinon que le second prévenu ne se reconnait pas sur le cliché de vidéosurveillance. Concernant la raison pour laquelle ils se sont retrouvés dans les étages dudit hôtel, ils se bornent à raconter une histoire rocambolesque.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1986, originaire de Côte d’Ivoire, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infraction à la Loi sur les étrangers, vol, violation de domicile et dommages à la propriété.

Dimanche 1er septembre 2013, aux alentours de 06h10, au sentier des Falaises, un pêcheur amateur a aperçu un homme qui jetait à plusieurs reprises une caisse au sol dans le but de l’ouvrir. Lorsque les policiers ont interpellé l’individu, il se remplissait les poches de plusieurs centaines de pièces de monnaie et billets de collection provenant de pays différents. A proximité, se trouvait une sacoche contenant deux ordinateurs. Il avait également un tournevis dans sa poche.

Durant l’enquête, les agents ont retrouvé une carte de visite du commerce incriminé, lequel se trouve au quai du Seujet. Dans ce commerce, les agents ont découvert la porte d’entrée fracturée et ouverte, les locaux avaient été fouillés.

Il ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés. Il a précisé qu’il a vu un homme jeter les objets qu’il avait en sa possession.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

 Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1978, originaire de Roumanie, domicilié en Roumanie, a été appréhendé pour vol à l’étalage et violation de domicile.

Lundi 26 août 2013 vers 15h30, une patrouille est intervenue dans un grand magasin de la rue de Cornavin, où la sécurité du commerce retenait un voleur, qui venait de dérober deux parfums d’une valeur totale de CHF 218.90 en les dissimulant dans un sac. L’intéressé faisait également l’objet d’une interdiction d’entrée à cette enseigne (notifiée le 07.05.2013) et pour une durée de trois ans. Pour ces faits, une plainte pour vol et violation de domicile a été déposée par le magasin. La marchandise a été restituée à l’établissement.

Un procès-verbal d’audition a été enregistré au prévenu, dans lequel il reconnaît le vol.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1991, originaire d’Albanie, sans domicile fixe, a été appréhendé pour dommages à la propriété, violation de domicile, vol et infraction à la Loi sur les étrangers.  

Vendredi 2 août 2013, peu après minuit, la centrale police demandait à plusieurs patrouilles de se rendre sur la commune de Vésenaz où un cambriolage était en cours dans une villa.

Sur place, les policiers ont constaté l’effraction d’une fenêtre du rez de chaussée et se sont introduits dans le logis par cet accès. A l’intérieur, les hommes de la brigade des chiens ont engagé leur canidé, lequel a rapidement suivi une piste les menant dans les combles.

Le chien a finalement désigné un velux et les policiers ont pu voir que le cambrioleur était passé par cette fenêtre et s’était réfugié sur le toit. Interpellé, il détenait dans son sac à dos deux montres, deux chaînettes, deux boîtes en métal argenté et diverses pièces de montre.

Conduit dans les locaux de la police de Lancy-Onex, l’intéressé a reconnu l’intégralité des faits reprochés.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Im Auftrag der Staatsanwaltschaft des Kantons Zug hat die Zuger Polizei am Mittwoch (24. Juli 2013) die Asylunterkunft Bösch durchsucht. Neben Betäubungsmitteln und Bargeld wurden auch 44 Mobiltelefone gefunden.

Kurz nach 06:00 Uhr umstellten Einsatzkräfte der Zuger Polizei die Asylunterkunft an der Rothusstrasse in Hünenberg. Insgesamt wurden 16 Personen – mehrheitlich abgewiesene Asylbewerber aus dem Maghreb – kontrolliert. Die Polizisten stellten diverse abgepackte Portionen an Betäubungsmitteln (Marihuana und mutmasslich Kokain und Heroin) und mehrere Hundert Franken Bargeld sicher. Zusätzlich befanden sich in den Zimmern total 44 Mobiltelefone sowie weitere elektronische Geräte und Schmuck. Die Herkunft dieser Gegenstände wird nun abgeklärt.

Es folgen verschiedene Anzeigeerstattungen an die Staatsanwaltschaft des Kantons Zug, unter anderem wegen Betäubungsmitteldelikten, Hausfriedensbruch und Widerhandlungen gegen das Ausländergesetz.

Quelle: kapoZG

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Die Kantonspolizei Zürich hat am Freitagabend (24.5.2013) in Pfäffikon in einer Asylunterkunft drei Männer aus Afghanistan festgenommen. Einer trug ein gestohlenes Mobiltelefon bei sich, zwei sind mit einem Hausverbot belegt.

Kurz nach 21.30 Uhr kontrollierten Angehörige der Regionalpolizei der Kantonspolizei Zürich mehrere Bewohner der Asylunterkunft. In einem der Zimmer trafen sie auf drei afghanische Asylsuchende, die ausserkantonalen Unterkünften zugeteilt sind. Zwei sind seit Mitte 2012 mit einem Hausverbot für das Asylheim in Pfäffikon belegt. Die beiden 20- und 21-jährigen Männer wurden festgenommen und zur Anzeige gebracht. Ihr 23-jähriger Kollege trug ein Ende Juli 2012 in Neuenburg entwendetes Mobiltelefon bei sich; auch er wurde verhaftet. Anlässlich der polizeilichen Befragung machte er geltend, das Smartphone in der ausserkantonalen Asylunterkunft von einem Unbekannten erworben zu haben.

Die Festgenommenen werden im Anschluss an die polizeiliche Sachbearbeitung der zuständigen Staatsanwaltschaft und später zur Rückführung in ihre Zuteilungskantone (Bern und Appenzell Innerrhoden) dem Migrationsamt zugeführt.

Quelle: kapoZH

Bei einer Kontrolle im Durchgangszentrum hat die Kantonspolizei Zürich am Freitagmorgen (17.5.2013) in Embrach drei Personen verhaftet.

Fahnder suchten einen zur Verhaftung ausgeschriebenen Asylbewerber aus Tunesien. Bei der Kontrolle eines Zimmers hielten sich insgesamt sieben Personen auf, darunter befand sich der gesuchte 22-jährige Mann. Die Überprüfung der weiteren Personen zeigte, dass ein 19-jähriger Marokkaner wegen Diebstahl sowie Hausfriedensbruch zur Verhaftung ausgeschrieben war. Zudem stellten die Polizisten bei einem 25-jährigen Tunesier fest, dass dieser zur Verbüssung einer Freiheitsstrafe gesucht wird. Alle Männer wurden verhaftet und nach den polizeilichen Sachbearbeitungen den zuständigen Amtsstellen zugeführt. Drei weitere Asylbewerber aus Tunesien waren sogenannte «Fremdschläfer».

Quelle: kapoZH

Trois femmes, nées en 1990, 1995 et 1999, originaires respectivement de Yougoslavie et de Serbie, domiciliées en France voisine, ont été appréhendées pour vols, dommages à la propriété, violation de domicile et infractions à la Loi sur les étrangers.

Mardi 14 mai 2013, peu avant 21H00, un policier remarquait à la rue de la Pépinière trois jeunes femmes au comportement suspect. Il a observé le trio et l’a suivi jusque devant un immeuble de la rue  Benjamin-Franklin. Devant la porte de cette allée, une des trois femmes a effectué une manipulation qui lui a permis de pénétrer dans ce bâtiment d’habitation avec les deux autres intéressées. Le policier a fait appel à une patrouille afin de procéder au contrôle des précitées.D’emblée, une des trois femmes a déclaré qu’elle avait sur elle divers outils. Elle avait dans son sac plusieurs tournevis, une clé à molette, une pièce en PET et deux paires de chaussettes.

Les trois femmes, toutes démunies de document d’identité, ont été conduites dans un poste de police où elles ont été identifiées à l’aide de l’informatique. Lors des contrôles, il a été retrouvé de l’argent dans les doublures des pantalons. Il est à noter que deux des trois femmes sont connues pour cambriolage.

Auditionnées, toutes trois ont reconnu être venues à Genève pour commettre des cambriolages et confirment se trouver en situation irrégulière sur notre territoire.

Il a pu être également déterminé que les intéressées logeait dans un hôtel d’Annemasse. Sur place la police française a procédé à un contrôle et a interpellé deux jeunes femmes, dont l’une a tenté, en le jetant par la fenêtre, de se débarrasser d’un sac contenant notamment des bijoux et des montres. Elles ont expliqué être venues quelques heures auparavant à Genève et y avoir commis des cambriolages.

Vu ce qui précède, les intéressées ont été mises à disposition de le justice.

Quelle: kapoGE