Archiv für die Kategorie ‘Sierra Leone’

Kokain - (Symbolbild)

Kokain – (Symbolbild)

Un homme né en 1989, originaire de Sierra Léone, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infraction à la Loi sur les stupéfiants et infraction à la Loi sur les étrangers.

Vendredi 27 septembre 2013, aux alentours de 18h15, un dispositif policier a été mis en place dans le quartier des Pâquis afin de combattre le trafic de stupéfiants.

A un moment, dans une ruelle, un dealer a pris contact avec un toxicomane et ils se sont échangés quelque chose. Le toxicomane a été interpellé par les agents et a remis spontanément la boulette de cocaïne qu’il venait d’acheter, pour la somme de CHF 70.-. Le dealer a alors été interpellé et conduit dans les locaux de police pour la suite de la procédure. Les contrôles ont fait ressortir qu’il séjourne illégalement en Suisse. Il a nié être impliqué dans la vente de la boulette de cocaïne et reconnaît séjourner illégalement en Suisse.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Advertisements
(Symbolbild) - manwalk  / pixelio.de

(Symbolbild) – manwalk / pixelio.de

Deux hommes, nés en 1982 et 1986, originaires de Sierra Léone et de Guinée, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour  infraction à la loi sur les stupéfiants et à la loi sur les étrangers.

Mardi 27 août 2013 en début d’après-midi, lors d’une patrouille, l’attention des gendarmes s’est portée sur une toxicomane entrant dans le parc La Grange et prenant contact avec deux individus. Le plus jeune s’est enfoncé dans les fourrés tandis que son aîné est resté au contact de la femme. Au retour du premier, un échange s’en est suivi entre la toxicomane et les deux hommes, avant que tous ne se séparent rapidement.

A la vue des policiers, le premier homme a tenté de se soustraire au contrôle, malgré les sommations „Stop police“, ceci en courant sur quelques mètres avant d’être rattrapé. A ce moment, il s’est débarrassé d’une liasse d’argent de CHF 300.- et EUR 300.-.

Pendant ce temps, le second homme a été interpellé, malgré le fait qu’il se soit fortement débattu alors qu’il se débarrassait d’un sachet de marijuana d’un poids total de 21,4 grammes. La toxicomane a remis aux agents le sachet de marijuana, d’un poids de 25,7 grammes, qu’elle venait d’acheter contre la somme de CHF 300.-. Elle a encore expliqué leur avoir acheté, à plusieurs reprises, des stupéfiants pour un total de 50 grammes et la somme de CHF 600.-.

Au poste, le ressortissant de Sierra Léone nie avoir vendu le sachet de marijuana et s’être  débarrassé d’un second sachet lors de son interpellation. Il ne reconnaît pas avoir fourni l’argent de la transaction à son complice lors du deal. L’enquête a permis de relever en outre qu’il fait l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire suisse prise à son encontre en date du 20 décembre 2005 pour une durée indéterminée.

Le Guinéen, quant à lui, reconnaît s’être débarrassé de l’argent retrouvé à proximité de lui après son interpellation. Toutefois, il explique que les EUR 300.- lui appartiennent mais qu’il a trouvé à terre les CHF 300.-. Il dit s’en être débarrassé car il savait qu’il ne pouvait pas avoir autant d’argent sur lui. Il nie enfin avoir participé au trafic de drogue en servant de „banque“ à l’autre dealer.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Kokain - (Symbolbild)

Kokain – (Symbolbild)

Am Mittwochmorgen (10.04.2013) hat die Kantonspolizei St.Gallen eine Kontrolle in der Asylunterkunft in Steinach durchgeführt. Von den 15 anwesenden Personen mussten drei festgenommen und drei weitere angezeigt werden. Gegen acht Personen wurden Hausverbote ausgesprochen. Unter anderem konnten über 50 Gramm Kokain sichergestellt werden.

Bei den Festgenommenen handelt es sich um einen 50-Jährigen aus der Demokratischen Republik Kongo der über 50 Gramm Kokain in seinen Hosen hatte, um einen 30-jährigen Marokkaner der mit einer Wegweisung belegt war und um einen 47-Jährigen aus Guinea, der mehrere Kokainkügelchen und einige Gramm Marihuana bei sich hatte.

Angezeigt wurde ein 26-Jähriger aus Sierra Leone, der ein gestohlenes Handy bei sich hatte, ein 47-Jähriger aus Guinea, der sich widerrechtlich in der Schweiz aufhält und ein 21-Jähriger aus Guinea der verdächtigt wird gegen das Betäubungsmittelgesetz verstossen zu haben.

Gegen acht Personen wurden Hausverbote ausgesprochen. Es handelte sich um eine Schweizerin, einen Spanier, einen Portugiesen und um Asylsuchende aus anderen Heimen.

 Quelle: kapoSG

Un homme né en 1989, originaire de Sierra Leone, sans domicile fixe, a été appréhendé pour violation de domicile dans un commerce et vol à l’étalage.

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Samedi 13 octobre 2012 à 14h30,  les gendarmes intervenaient dans un magasin de la rue de Genève où le service de sécurité venait d’interpeller un individu qui avait volé du chocolat, une lampe frontale et un briquet, le tout valant CHF 45,70. L’homme avait, le 5 octobre dernier, déjà commis un vol dans un commerce de la même enseigne et il faisait dès lors l’objet d’une interdiction d’entrée pour une durée de 2 ans. Une plainte a dont été déposée par le responsable du service de sécurité du commerce, pour violation de domicile et vol à l’étalage.

Au poste, l’homme a expliqué avoir volé car il avait faim, tout en étant au courant qu’il faisait l’objet d’une interdiction d’entrée dans les commerces du groupe en Suisse. Il explique avoir été expulsé du foyer où il résidait jusqu’alors et dit dormir dans la rue depuis.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Mercredi 19 septembre 2012, cinq trafiquants qui ravitaillaient des dealers et effectuaient des ventes au détail à des consommateurs ont été interpellés à Payerne. La Police cantonale vaudoise a conduit des perquisitions dans deux appartements, permettant de saisir 740 gramme de cocaïne et Fr. 3’500.-. 

(Symbolbild) – Günter Havlena – pixelio.de

Mercredi 19 septembre 2012, les investigations minutieuses menées par les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la Police de sûreté ont conduit à l’interpellation de cinq trafiquants de drogue et à la saisie de cocaïne. Les enquêteurs ont pu démontrer que les deux appartements investis par la police servaient de base arrière aux trafiquants. Ils y accueillaient des toxicomanes pour leur vendre de la drogue. Une partie de la drogue qui a été découverte était déjà conditionnée pour la vente au détail. Les auteurs, âgés de 23 à 43 ans, sont originaires de Guinée, de Guinée Bissau, de Sierra Léone et de Suisse. Tous étaient connus des services de police, notamment pour des affaires de stupéfiants et des infractions à la Loi fédérale sur le séjour des étrangers.

Cette intervention survient à la suite de plusieurs enquêtes connexes, qui ont donné lieu à six autres interventions à Payerne, menées depuis juin 2011, et qui ont permis d’arrêter 10 autres trafiquants d’origine africaine, et de saisir au total 1,4 kilo de cocaïne. Elle s’inscrit dans une action dans la durée, visant au démantèlement total de ce réseau de trafiquants de cocaïne.

Les personnes appréhendées ont été présentées au Tribunal des mesures de contrainte par le premier procureur de l’arrondissement du Nord vaudois et se trouvent toujours en détention provisoire.

Quelle: kapoVD

Un homme né en 1988, originaire de Sierra-Léone, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infractions à la loi sur les stupéfiants et les étrangers.

(Symbolbild) – manwalk / pixelio.de

Le 13 septembre 2012 vers 16h30, lors d’une patrouille motorisée à la place des Volontaires, des gendarmes ont aperçu un homme qui était en train d’échanger un sachet contre de l’argent avec un automobiliste. Une fois l’échange effectué, l’automobiliste a repris sa route. Il a été intercepté à la rue du Stand. D’emblée, ce personnage a reconnu avoir acheté un sachet de marijuana contre un billet de CHF 50.- à un homme à la rue de la Coulouvrenière.

Le dealer a été interpellé à la place des Volontaires. A la vue du gendarme, il s’est débarrassé d’un billet de CHF 50.- qu’il tenait à la main. Il a été identifié à l’aide de son titre de séjour échu. Il a été conduit au poste de police et lors de la fouille de sécurité, les policiers ont retrouvé caché dans son slip un sachet de marijuana (1,7 gramme)

Auditionné, l’homme a reconnu avoir vendu un sachet de marijuana contre la somme de CHF 50.- à un automobiliste peu avant son interpellation. Il dit avoir agi de la sorte afin de s’acheter de la nourriture. Il reconnaît que le sachet de marijuana retrouvé, dans son slip, lui appartient. Il explique n’avoir entrepris aucune démarche afin de renouveler son titre de séjour échu et vivre dans la rue sans moyen d’existence.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Un homme, né en 1986, originaire de Sierra Leone, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infractions à la Loi sur les étrangers.

(Symbolbild) – Thommy Weiss / pixelio.de

Mardi 28 août 2012 vers 21h00, l’attention d’une patrouille pédestre a été attirée par un individu qui se cachait derrière un arbre situé à la rue Colonel-Coutau. Interpellé, l’intéressé n’a pas été en mesure de nous fournir une pièce d’identité. Lorsque les policiers lui ont demandé pourquoi il se cachait, il a expliqué qu’il voulait uriner mais qu’il avait été interpellé trop vite.

Il a été conduit au poste de Plainpalais pour la suite des contrôles. Il ressort qu’il ne possède plus d’autorisation de séjour sur notre territoire. En effet, en date du 21.08.2003, une décision de renvoi du territoire helvétique lui a été signifiée.

Dans son procès-verbal, il déclare qu’il savait faire l’objet d’un renvoi de Suisse. Il explique être resté dans les divers foyers du canton jusqu’en 2008, date à laquelle il a vécu dans la rue.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Un homme né en 1984, originaire de Sierra-Leone, sans domicile fixe, a été appréhendé pour voies de fait, injures, menaces et infractions à la Loi sur les étrangers.

(Symbolbild) – Thommy Weiss / pixelio.de

Samedi 4 août, vers 02h00, un individu ayant été victime d’une agression demandait l’intervention de la police à la rue du Bois-Melly.

Rapidement sur place, les gendarmes ont retrouvé l’appelant, lequel leur a expliqué qu’alors qu’il rentrait chez lui, il a été victime d’une agression au moyen d’une bouteille en verre par un dealer, lequel l’a frappé après lui avoir proposé de la cocaïne, proposition qu’il avait clairement refusée. Il a clairement décrit son agresseur et forts de ces renseignements, les agents ont patrouillé dans le secteur. A la rue Bergalonne, la victime leur a soudain désigné le prévenu comme étant son agresseur.

L’homme a immédiatement été interpellé et emmené au poste. Les contrôles ont relevé qu’il a été débouté de son statut de requérant d’asile le 10 janvier 2006. Malgré la mise en cause formelle de sa victime, il nie avoir agressé qui que ce soit et vendre de la cocaïne. Il explique l’avoir fait par le passé mais ne plus s’y adonner. Il ignore pourquoi le plaignant le désigne comme son agresseur et reconnaît ne plus avoir de statut légal en Suisse.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Le mardi 19.06.2012 à 18h40, lors d’une surveillance des dealers de cocaïne qui sévissent sur l’avenue du Mail et les alentours, les policiers ont remarqué un homme qui faisait le guet assis sur un banc de la plaine de Plainpalais.

(Symbolbild) – Günter Havlena – pixelio.de

Il a été rejoint par un toxicomane, avec lequel il a effectué une transaction de stupéfiant. Après la transaction, les protagonistes ont été interpellés séparément.

Le dealer a été interpellé alors qu’il était encore assis sur le banc public. Démuni de papier d’identité, il a été identifié comme étant l’intéressé, requérant d’asile débouté et séjournant illégalement en Suisse. Il a été formellement identifié par le toxicomane comme étant le dealer qui venait de lui vendre de la cocaïne.

Il nie les faits. Il a reconnu séjourner illégalement en Suisse. Il a ensuite refusé de signer sa déposition ainsi que tous les documents relatifs à son arrestation.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: geneve.ch

Le 31mai 2012 vers 15h50, lors d’une patrouille à la rue de Vermont, des policiers ont contrôlé l’intéressé. Il était porteur d’un téléphone portable, soi-disant ne lui appartenant pas. Bien que soupçonné de s’adonner à la vente de cocaïne, il a, sans preuve, dû être élargi.

(Symbolbild) – D. Braun / pixelio.de

Cependant, en vérifiant ses derniers appels et sms reçus, les enquêteurs ont pu identifier quatre consommateurs de cocaïne. Contacté par téléphone, tous ont reconnus avoir acheté plusieurs fois de la cocaïne à un dealer dont le signalement était celui du prévenu. Le total des transactions porte sur environ 70 à 90 grammes de cocaïne. A ce jour, deux toxicomanes ont identifié formellement le prévenu sur planche photographique. A ce jour, les autres n’ont pas encore pu visionner ces photos.

Le 5 juin 2012 vers 20h15, le prévenu a été repéré à la route de Malagnou et interpellé. Lors de sa fouille, il a été trouvé sur lui les sommes de CHF 530.- et EUR 170.- ainsi que 2 téléphones portables. Interrogé sur les faits, le prévenu nie s’adonner à la vente de cocaïne et prétend ne pas connaître les consommateurs qui le mettent en cause. Il reconnaît être en situation illégale en Suisse ainsi que de fumer de la marijuana et de la cocaïne.

Quelle: geneve.ch