Archiv für die Kategorie ‘Senegal’

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Un homme né en 1986, originaire du Sénégal, sans domicile fixe, a été appréhendé pour  infraction à la Loi sur les stupéfiants et à la Loi sur les étrangers.

Samedi 27 juillet 2013 à 21h30, des gendarmes ont procédé au contrôle inopiné d’un individu, lequel faisait le pied de grue de manière suspecte au quai des Forces-Motrices. Dans un premier temps, l’homme s’est légitimé avec un faux nom, à l’aide d’un permis de séjour italien. Conduit au poste pour la poursuite des investigations, il est ressorti que l’homme a fait une demande d’asile dans le canton de Zoug en juillet 2012 et pour laquelle il a été débouté et renvoyé en Italie à la fin du mois d’octobre dernier. Par ailleurs, il appert que l’intéressé fait l’objet d’une interdiction d’entrée en Suisse, valable jusqu’au 29 octobre 2015.

Interrogé sur sa présence sur les lieux, l’intéressé a reconnu s’adonner au trafic de marijuana.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Advertisements
Kokain - (Symbolbild)

Kokain – (Symbolbild)

Am Dienstag, 11. Juni 2013, verhaftete die Stadtpolizei Zürich in Zürich-Affoltern zwei mutmassliche Drogendealer und stellte rund 1,5 Kilogramm Kokain sicher.

Kurz vor 16.00 Uhr beobachteten Betäubungsmittelfahnder der Stadtpolizei Zürich an der Wehntalerstrasse eine Drogenübergabe zwischen zwei Männern. Nachdem sich die beiden getrennt hatten, wurde der 22-jährige Käufer aus Guinea einer Personenkontrolle unterzogen. Dabei fanden die Polizisten in seinen Effekten rund 100 Gramm Kokain. Kurze Zeit später wurde der Drogenverkäufer, ein 31-Jähriger ebenfalls aus Guinea, kontrolliert und festgenommen.

Bei der anschliessenden Hausdurchsuchung in der Wohnung des Verhafteten konnte rund 1,4 Kilogramm Kokain sichergestellt werden. Ein in der Wohnung anwesender 33-jähriger Senegalese wurde ebenfalls festgenommen. Die beiden Männer wurden der Staatsanwaltschaft Zürich zugeführt.

Quelle: stapoZH

(Symbolbild) - manwalk  / pixelio.de

(Symbolbild) – manwalk / pixelio.de

Die Kantonspolizei Zürich hat am Donnerstagvormittag (11.4.2013) eine Kontrolle im Durchgangszentrum Hegnau/Volketswil durchgeführt. Dabei wurden insgesamt 55 Portionen Cannabis und 3 Gramm offenes Marihuana sichergestellt. Zwei Personen wurden verhaftet.

Bei einer gezielten Kontrolle wurden während rund eineinhalb Stunden insgesamt 35 Personen und ihre Zimmer überprüft. Die Polizisten stellten dabei in den Zimmern 15 Portionen Cannabis und 3 Gramm offenes Marihuana sicher.

Ein 20-jähriger Mann aus Senegal wurde wegen Widerhandlung gegen das Betäubungsmittelgesetz festgenommen. Auf ihm wurden 40 Portionen Cannabis gefunden. Er wurde der Staatsanwaltschaft zugeführt.

Ein 18-jähriger Mann aus Guinea-Bissau wurde wegen Verstosses gegen das Ausländergesetz verhaftet.

Quelle: kapoZH

Heroin - (Symbolbild)

Heroin – (Symbolbild)

Un homme, né en 1977, originaire du Sénégal, domicilié à Paris/France, a été appréhendé pour infractions à la Loi sur les stupéfiants et empêchement d’un acte officiel.  

Le lundi 25 mars 2013, en milieu d’après-midi, les enquêteurs du poste de police de Cornavin effectuaient une surveillance dans le périmètre de la „rotonde TPG“ de la gare de Cornavin.

En effet, depuis 15 jours, des informations reçues faisaient état d’un individu qui se livrait au trafic d’héroïne et de „Dormicum“ à cet endroit. Il était précisé aux enquêteurs que ce nouveau dealer était très agressif, y compris avec ses clients.

Les enquêteurs ont rapidement repéré l’intéressé et une surveillance discrète leur a permis d’assister à une transaction. C’est après cet échange que l’interpellation de l’intéressé à eu lieu dans le square Pradier. Les policiers ont du user de la force afin de maitriser ce personnage, lequel a tenté de prendre la fuite en les bousculant.

Conduit dans les locaux du poste de Cornavin, il a été auditionné. Il a nié participer à un quelconque trafic de stupéfiant et  a précisé que la drogue trouvée sur lui (5 doses d’héroïnes pour 3,2 grammes et 38 „Dormicum“ ) ne sert qu’à sa consommation personnelle.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Die Kantonspolizei Zürich hat am frühen Mittwochmorgen (13.2.2013) in Adliswil in Zusammenarbeit mit der Stadtpolizei Adliswil sowie der Gemeindepolizei Rüschlikon in einer Asylunterkunft eine Kontrolle durchgeführt. Drei Personen wurden festgenommen sowie Betäubungsmittel und verschiedene Gegenstände unbekannter Herkunft sichergestellt.

Bei einer gezielten Kontrolle durchsuchten Polizisten mehrere Räume der Notunterkunft und kontrollierten insgesamt 115 Asylsuchende. Die Kontrolle führte rund 150 Gramm Kokain sowie zwei Mobiltelefone zutage, die keinem Bewohner zugeordnet werden konnten und deren Herkunft nun abgeklärt wird. Ein 23-jähriger Marokkaner, der sich trotz Hausverbot in der Unterkunft aufhielt, wurde wegen Hausfriedensbruch verhaftet. Ein 28 Jahre alter Tunesier wurde ebenfalls festgenommen; er ist mit einer Einreisesperre für den Schengenraum belegt. Beide werden der zuständigen Staatsanwaltschaft bzw. dem Migrationsamt zugeführt. Die Überprüfung eines 22-jährigen Mannes aus Senegal zeigte, dass er zur Verhaftung ausgeschrieben ist; er wurde zur Hafterstehung der zuständigen Behörde zugeführt.

Kantonspolizei Zürich
Mediendienst / Tel. 044 247 36 36
Marc Besson

Quelle: kapoZH

Un homme né en 1978, originaire du Sénégal, sans domicile fixe, a été appréhendé pour vol et infractions à la loi sur les étrangers.

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Le 3 janvier 2013 vers 20h00, la police est intervenue dans un grand magasin situé à la rue de Cornavin car les agents de sécurité retenaient un voleur à l’étalage démuni de papier d’identité. Ce dernier avait dérobé et ingurgité de la nourriture pour une valeur totale de CHF 10,50.-. Il a quitté les lieux et a à nouveau pénétré le magasin peu de temps après. Interpellé, aviné il créait du scandale dans la loge de sécurité. Les gendarmes l’ont menotté et emmené au poste de police.

Identifié, l’homme s’est prêté au test de l’éthylomètre, lequel s’est révélé positif 1,54 o/oo. Lors des contrôles, les gendarmes ont constaté que l’homme n’était plus au bénéfice d’un titre de séjour suisse pour requérants d’asile depuis le 29.03.2010.

Les agents de sécurité du magasin ont établi une interdiction d’entrée dans ce commerce à l’encontre de l’intéressé. Ils ont précisé que l’homme leur était déjà connu pour avoir commis un vol à l’étalage en date du 26.06.2012 et qu’il faisait déjà l’objet d’une interdiction d’entrée dans leur commerce depuis cette date pour une durée de trois ans. Une nouvelle interdiction d’entrée a été établie à son encontre par la responsable de la sécurité du magasin.

Auditionné, l’homme reconnait avoir volé un croissant. Toutefois, il réfute avoir volé de la nourriture pour la somme totale de CHF 10.50. Il explique avoir agi ainsi car il avait faim et qu’il n’avait pas d’argent pour payer. Il déclare également qu’il était au courant qu’il faisait l’objet d’une interdiction d’entrée dans ce commerce, mais qu’il l’a oubliée sur le moment car il était aviné. Il reconnaît séjourner illégalement en Suisse.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Am Dienstag hat die Polizei in der Solothurner Vorstadt eine weitere grössere Kontrolle durchgeführt. Mehrere Personen werden wegen diverser Delikte angezeigt.

Nachdem bereits vergangenen Donnerstag (siehe Medienmeldung vom 14. Dezember 2012) eine Drogenkontrolle durchgeführt wurde, haben 19 Angehörige der Kantonspolizei Solothurn die Stadtpolizei Solothurn am Dienstag, 18. Dezember 2013, bei einer weiteren Kontrolle rund ums Gebiet des Gewerbeschulhauses unterstützt. Die Aktion begann vor dem Mittag und dauerte bis in die Nacht an. Der Fokus dabei lag auf dem offenen Drogenhandel in der Solothurner Vorstadt. Es waren mehrere Polizisten in zivil und uniformiert vor Ort. Sie konnten mehrere Personen kontrollieren. Ein 18-jähriger Nigerianer wurde wegen Verstoss gegen die amtliche Fernhalteverfügung festgenommen. Ein 24-jähriger Nigerianer wurde in Ausschaffungshaft gesetzt. Gegen drei Asylbewerber aus Guinea-Bissau, zwei Nigerianer sowie einen Asylbewerber mit unbekannter Herkunft wurden zudem so genannte Fernhalteverfügungen ausgesprochen – sie dürfen sich im Bereich Vorstadt nicht mehr aufhalten. Mehrere Personen werden wegen diverser Delikte angezeigt. Bei der Kontrolle wurden Bargeld und ein Mobiltelefon sichergestellt.

Asylunterkunft auf Balmberg kontrolliert

In der Nacht auf Mittwoch unterzog die Polizei auch die Asylunterkunft Oberbalmberg einer erneuten Kontrolle. Dabei wurde eine geringe Menge Betäubungsmittel, Bargeld sowie ein Mobiltelefon sichergestellt. Drei Asylbewerber werden wegen Verstoss gegen das Betäubungsmittelgesetz und ein 37-jähriger Senegalese wegen Hehlerei angezeigt.

Quelle: kapoSO

Un homme, né en 1958, originaire Du Sénégal, sans domicile fixe, a été appréhendé pour vol.

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Samedi 27 octobre 2012, vers 14h30, une patrouille est intervenue dans un au centre commercial. A cet endroit, le service de sécurité retenait un individu, lequel a commis plusieurs vols à l’étalage au sein de différents magasins dudit centre. Sur place, un agent de sécurité a expliqué aux policiers, avoir interpellé un individu qui a été signalé par l’employée d’un magasin de parfumerie. Il était fortement soupçonné d’avoir commis plusieurs vols dans ce commerce. L’employée avait alors suivi l’intéressé jusqu’à l’arrêt TPG „Balexert“. C’est en ce lieu qu’il à fait l’objet d’un contrôle d’identité, par les agents de sécurité. L’intéressé portait un sac dans lequel plusieurs objets ont été découverts, soit 4 flacons de parfum, 2 casques de musique, un pullover gris pour une valeur totale de près de CHF 400.–. Interrogé oralement, l’intéressé reconnaissait que la majorité de ces objets provenaient de vols à l’étalage qu’il venait de commettre.

Sur place, le prévenu s’est légitimé oralement auprès des gendarmes et lorsqu‘ ils l’ont fouillé, ils ont retrouvé sur lui la somme de CHF 1’281,80.-. Suite à différents contrôles, il appert que seul un des 2 casques de musique a été acheté. Le responsable de la parfumerie a déposé plainte et pris une interdiction d’entrée contre l’intéressé. Un second commerce lésé s’est contenté d’interdire son accès au  prévenu. Une interdiction d’entrée du centre commercial, valable cinq années, a également été établie par son directeur.

L’intéressé a été conduit dans les locaux du poste de police de Blandonnet. L’identification informatique a révélé une autre identité. Il déclare que son identité réelle est bel et bien celle donnée oralement aux gendarmes et affirme être en possession d’un passeport biométrique sénégalais, se trouvant chez une amie. De plus, il affirme qu’une demande d’autorisation de séjour a été déposée, auprès de l’office cantonal de la population. Il reconnaît s’être rendu dans le centre commercial sans but précis et une fois dans le commerce, instinctivement, il a commis plusieurs vol. Concernant l’amie en possession du passeport, elle a été contactée et a remis ledit document à la police.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Un homme né en 1993, originaire du Sénégal, domicilié à Genève, a été appréhendé pour infractions à la loi sur les étrangers et à la loi  sur les stupéfiants.

(Symbolbild) – manwalk / pixelio.de

Le 23 octobre 2012 à 19h30 à la route de Chancy, les policiers ont procédé au contrôle d’un individu démuni de toute pièce d’identité.

Lors de la palpation de sécurité, ils ont découvert dans les poches de cet individu 5,5 grammes brut de marijuana, de l’argent ainsi qu’un téléphone portable.

Il reconnait séjourner illégalement sur le territoire helvétique.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Un homme né en 1969, originaire du Sénégal, domicilié à Albacete (Espagne), a été appréhendé pour brigandage et infractions à la Loi sur les étrangers.

Lutz Stallknecht / pixelio.de

(Symbolbild) – Lutz Stallknecht / pixelio.de

Dimanche 14 octobre 2012 à 02h51, les gendarmes intervenaient à la rue du Stand 46 où se trouvait la victime d’une agression. Le lésé, visiblement ivre et très excité, a expliqué qu’il venait de se faire agresser par trois africains non loin de là. Les agents l’ont fait monter dans le véhicule de service et ils sont partis à la recherche de ces hommes. Au début du quai des Forces-Motrices, le plaignant a désigné un homme qui se trouvait sur le pont de la promenade des Lavandières, comme étant l’un de ses agresseurs. Interpellé, il a été conduit au poste.

La victime explique qu’elle cheminait quai des Forces-Motrices, lorsque trois africain lui ont proposé de la drogue, ce qu’elle a refusé. Néanmoins, comme elle avait Euros 30.- dans la main, l’homme interpellé lui a dans un premier temps demandé de lui remettre cet argent et devant le refus du plaignant, il lui a mordu la main pour s’emparer de son argent avant de le rouer de coups avec d’autres hommes présents.

Entendu, l’agresseur nie les faits. Il explique être arrivé à Genève il y a 10 jours, pour visiter des amis. Il réfute s’adonner au trafic ou à la consommation de stupéfiants. En revanche, il reconnait être entré en Suisse sans être porteur de son passeport national, lequel se trouve en Espagne.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Un homme né en 1993, originaire du Sénégal, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infraction à la loi sur les étrangers.

(Symbolbild) – Thommy Weiss / pixelio.de

Le 14 août 2012 vers 01h00, lors d’une patrouille motorisée à la rue de la Navigation, des gendarmes ont interpellé pour contrôler l’intéressé. Ce dernier était démuni de pièce d’identité. De ce fait, il a été conduit au poste de police pour approfondir les recherches. Formellement identifié, l’homme se trouve en situation irrégulière sur notre territoire.

Auditionné, il ressort qu’il a demandé l’asile en Suisse au mois de janvier 2011. Il a été attribué au canton du Valais et ne possède aucune pièce d’identité. Depuis trois mois, il n’est plus retourné dans son foyer car il sait qu’il n’a plus droit à l’asile. Il dit ne pas savoir qu’il faisait l’objet d’une mesure de renvoi.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Un homme né en 1994, originaire du Sénégal, domicilié à Bernex, a été appréhendé pour infractions à la Loi sur les stupéfiants.

(Symbolbild) – Susanne Schmich / pixelio.de

Jeudi 26 juillet 2012, un gendarme a observé une transaction argent/drogue au quai des Forces-Motrices, entre deux individus. Interpellé, le vendeur étant en possession de  2.9 grammes de marijuana. Il a mis en cause l’autre homme comme étant son vendeur et a été déclaré en contravention.

Ce dernier a été contrôlé quelques minutes plus tard. Les agents ont découvert dans ses poches la somme de CHF 106.-. Au poste, il a nié s’adonner au trafic de marijuana ou consommer le moindre stupéfiant et a affirmé que l’argent retrouvé sur lieu provient de sa rente de requérant.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Dans le cadre d’une opération visant le trafic de stupéfiants, une observation a été mise en place dans le quartier de Plainpalais. Le 16 juillet 2012 en fin d’après-midi, des policiers ont constaté l’arrivée d’un homme qui cheminait sur le trottoir. Celui-ci a pris contact avec un individu et après une courte discussion, un échange argent/drogue a eu lieu. A la vue des policiers, le dealer a jeté l’argent au sol et a essayé de quitter les lieux.

(Symbolbild) – Susanne Schmich / pixelio.de

Interpellés, les intéressés ont été conduits au poste de police pour y être identifiés puis auditionnés. Le toxicomane a mis formellement en cause le prévenu pour la vente d’un sachet mini-grip contenant 2,9 grammes de marijuana pour la somme de 40.- €.

Le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés. Il a déclaré ne pas avoir vendu de stupéfiants ni d’avoir pris langue avec un individu. Il reconnaît cependant consommer régulièrement des stupéfiants et séjourner illégalement sur le territoire suisse.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE