Archiv für die Kategorie ‘Mauretanien’

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Die Kantonspolizei Zürich hat mit der Stadtpolizei Schlieren am Freitagmorgen (13.12.2013) in Urdorf in einer Asylunterkunft zwei Männer festgenommen und Drogen sowie mutmassliches Diebesgut sichergestellt.

Kantonspolizisten haben zusammen mit der Stadtpolizei Schlieren die 27 Bewohner und deren Zimmer in der Asylunterkunft kontrolliert. In einem der Zimmer trafen sie auf einen 32-jährigen Asylsuchenden aus Russland, der einer ausserkantonalen Unterkunft zugeteilt ist. Die Überprüfung eines 27-jährigen Mauretaniers ergab, dass er sich illegal in der Schweiz aufhält. Sie wurden festgenommen und den zuständigen Amtsstellen zugeführt. Im Zimmer eines 26-jährigen Mannes aus Guinea-Bissau wurde der Drogenhund „Vargo vom Wolfsgraben“ eingesetzt. Er fand in einem verschlossenen Möbel rund 15 Gramm Marihuana. Zudem führte die Durchsuchung der Unterkunft acht Mobiltelefone sowie ein DVD-Player zutage. Erste Abklärungen zeigten, dass ein Teil davon als gestohlen gemeldet ist.

Quelle: kapoZH

Kokain - (Symbolbild)

Kokain – (Symbolbild)

Bei einer Personenkontrolle durch uniformierte Beamte der Stadtpolizei Uster am Donnerstagabend (03.10.2013) an der Hasenbühlstrasse in Uster konnte ein mutmasslicher Drogenhändler verhaftet werden.

Anlässlich ihrer Patrouillentätigkeit unterzogen die Beamten einen 20-jährigen Mauretanier an der Hasenbühlstrasse einer Personenkontrolle und konnten dabei aus seinem Mund drei Fingerlinge mit Kokain und aus seinen Schuhen zwei Portionen Marihuana sicherstellen. Bei der anschliessend in Zusammenarbeit mit der Kantonspolizei Zürich mit einem Diensthund durchgeführten Hausdurchsuchung am Wohnort des Beschuldigten in der Asylunterkunft Uster konnten weitere 23.4 Gramm Kokain und 25.9 Gramm Marihuana sichergestellt werden, welche aber keinem Besitzer zugeordnet werden konnten.

Der Beschuldigte wurde verhaftet und der Kantonspolizei Zürich zugeführt, welche die weiteren Ermittlungen führen wird. Der Beschuldigte wird sich vor der Staatsanwaltschaft Zürich verantworten müssen.

Quelle: stapoUster

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Un homme, né en 1984, originaire de Mauritanie, sans domicile fixe, a été appréhendé pour vol, dommages à la propriété et pour infractions à la Loi sur les étrangers.

Mercredi 11 septembre 2013, en début d’après-midi, un homme s’est présenté au poste de police de Cornavin pour déposer plainte contre inconnu pour le vol de sa valise. Les faits se sont déroulés dans le hall principal de la gare Cornavin, quelques instants auparavant. En effet, alors qu’il attendait à proximité d’un ascenseur, il s’est fait voler sa valise qui se trouvait derrière lui.

Les policiers ont pu voir sur les images de vidéosurveillance, le prévenu entrer dans le bâtiment à 12h31, les mains vides, et en ressortir à 12h33, avec la valise du plaignant. Suite à la diffusion de son signalement, il a pu être interpellé le jour-même vers 16h30 par une patrouille et conduit au poste de Cornavin pour la suite de la procédure. Démuni de papier d’identifié, il a été identifié par informatique.

Lors de la fouille, il a été retrouvé sur le prévenu un dictaphone appartenant à une tierce personne. Contacté par téléphone, le détenteur a déclaré qu’il se trouvait en réunion en suisse allemande et que son véhicule, dans lequel se trouvait le dictaphone était stationné dans le parking souterrain de la gare. Les agents ont retrouvé ladite voiture dont la vitre avant droite avait été forcée.

Le prévenu a refusé de signer les documents relatifs à la procédure et a catégoriquement nié les vols.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Kokain - (Symbolbild)

Kokain – (Symbolbild)

Deux hommes nés en 1992, originaire de Gambie et de Mauritanie, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour infraction à la Loi sur les stupéfiant et infraction à la Loi sur les étrangers.  

Vendredi 2 août 2013, au milieu de l’après-midi, des policiers effectuaient une patrouille dans le parc des Bastions.

Ils remarquent deux individus dont le comportement suspect leur a indiqué qu’ils se trouvaient certainement en présence de dealers de drogue.

Interpellés, les deux intéressés ont été acheminés au poste de police de Plainpalais afin d’y être contrôlé. Durant le trajet, le ressortissant gambien a tenté de se débarrasser d’un sachet de marijuana, dans le véhicule de police.

Par la suite, les agents ont eu un contact téléphonique avec un client du ressortissant mauritanien. En effet, leur interlocuteur s’est déplacé au poste de police et a reconnu formellement le mauritanien comme étant la personne qui lui a vendu de la cocaïne à 4 reprises dans le parc des Bastions.

Questionné à ce sujet, l’intéressé nie avoir vendu de la cocaïne et son acolyte nie également avoir détenu de la marijuana.

Vu ce qui précède, ils ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild) - Paul-Georg Meister  / pixelio.de

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Un homme né en 1984, originaire de Mauritanie, domicilié à Genève, a été appréhendé pour vol, infraction à la loi sur les étrangers, dommages à la propriété et empêchement d’accomplir un acte officiel.

Le 26 juillet 2013 vers 18h15, une inspectrice repérait un homme sur le quai n°4 de la gare Cornavin. L’intéressé est tout d’abord monté dans un train à l’arrêt, tout en serrant les passagers qui embarquaient, sans manifestement réussir à dérober quoi que ce soit. Dès lors, un dispositif de surveillance de la brigade anti-criminalité a été mis en place.

L’homme s’est ensuite rendu sur le quai n° 1 où il a fait des allers et retours, manifestement à la recherche de victimes potentielles, avant de retourner sur la voie 4. A cet endroit, il s’est à nouveau intéressé aux sacs et bagages des passagers, sans réussir à concrétiser un quelconque vol.

Par la suite, l’intéressé s’est rendu au parc Mon-Repos où, après avoir fait de nombreux allers et retours, il a finalement repéré une femme, qui portait un sac à dos sur son épaule et qui se trouvait face à un petit muret et qui regardait la rade en compagnie de sa famille.

A 19h40, sous les yeux des gendarmes, l’homme a réussi à extraire discrètement d’une poche arrière du sac à dos, un téléphone mobile. C’est alors qu’il a été interpellé, non sans avoir tenté de se débarrasser de l’objet du délit en le lançant dans le lac et s’être fortement débattu pour prendre la fuite. Il a finalement été plaqué au sol et menotté.

La victime a déposé plainte sur place et son appareil a pu être récupéré au fond de l’eau pour lui être restitué. Il est néanmoins évidemment hors service.

L’homme est démuni d’autorisation de séjour en Suisse et prétend ne pas avoir de papier d’identité. Il n’a également pas de moyens d’existence.

Interrogé au poste, le prévenu reconnaît avoir dérobé un téléphone portable dans le but de le revendre et l’avoir fait tomber dans l’eau. Il admet également séjourner illégalement en Suisse depuis 3 mois et être consommateur d’héroïne à raison d’un gramme par jour.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Deux hommes nés respectivement en 1987/Guinée, domicilié en  Argovie et 1990/Mauritanie, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour infractions à la loi sur les Étrangers et loi sur les stupéfiants. 

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Le samedi 29 septembre 2012 à 20h15 environ, suite à des doléances du quartier qui faisaient mention d’un trafic de drogue, les policiers se sont rendus au n°23 de la rue de Berne. A peine entré dans l’allée, ils se sont retrouvés face à deux hommes, surpris de leur présence. L’un des deux se trouvait debout au niveau des boîtes aux lettres. Il sera identifié par la suite comme étant le plus jeune. L’autre se trouvait un peu plus haut, assis sur des marches d’escaliers.

Le premier a tenté de prendre la fuite et il a immédiatement été interpellé. Le second a pris la fuite dans les étages de l’immeuble et il a été intercepté quelques secondes plus tard.

Lors des fouilles de sécurité, il a été découvert sur le premier, de l’argent et  un sachet „minigrip“ de marijuana de 1,6 gr à ses pieds.

Sur le second, les policiers ont saisi 4 boulettes de cocaïne, qu’il dissimulait à l’intérieur de son caleçon, plaquées contre son bas ventre grâce à la ceinture de son pantalon.

Ils nient toute implication dans un quelconque trafic de stupéfiant. Le second ne s’explique la présence des boulettes de cocaïne dans son caleçon.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE