Archiv für die Kategorie ‘Ägypten’

Deux hommes, nés en 1990 et 1981, originaires respectivement d’Égypte et de Libye, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour infraction à la Loi sur les étrangers, vol et vol à l’astuce.

Jeudi 5 septembre 2013, aux alentours de 10h30, des policiers effectuaient une patrouille pédestre dans le secteur de la gare Cornavin. Ils ont remarqué un individu qui faisait des allers et retours entre les arrêts de bus en regardant avec insistance les sacs des usagers. Après quelques minutes, il s’est approché d’un homme et a tenter de le voler sans succès.

L’auteur s’est alors  rendu dans le hall de la gare et a observé les voyageurs. Il s’est approché à plusieurs reprises de leurs sacs sans pour autant réussir à les saisir. Continuant son chemin, il a pris contact avec un autre individu. Les comparses sont partis en direction de la rue du Prieuré et ont arrêté une voiture. Un des auteurs s’est positionné sur l’avant gauche de la voiture et a indiqué au conducteur que sa voiture était endommagée. Pendant ce temps, le second en a profité pour ouvrir la portière avant droite et dérober une sacoche posée sur le siège avant. Ils sont partis tranquillement avec la sacoche avant d’être interpellés par les policiers.

La fouille du premier individu a permis de retrouver un mini Ipad, les sommes de EUR 350.-CHF 30.- et Roupies 170.- (cachés sous la semelle de l’individu) et deux natels. Sur le second, il a été retrouvé la clé d’un casier de gare et la somme de CHF 120.-. La fouille du casier a permis de découvrir un natel, déclaré volé le 4 septembre 2013, caché dans le double fond d’une valise.

Les contrôles des auteurs ont fait ressortir qu’ils font l’objet d’interdictions d’entrée en Suisse valables jusqu’en 2015 pour l’un et 2014 pour l’autre.

Le premier s’est refusé à toutes formalités administratives, quant au second, il nie les faits.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Advertisements
(Symbolbild) - Rike  : pixelio.de

(Symbolbild) – Rike : pixelio.de

Deux hommes, nés en 1990 et 1981, originaires d’Egypte et de Libye, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour  tentative de vol et infraction à la loi sur les étrangers.

Jeudi 29 août 2013 à 18h30, des agents de la brigade anti-criminalité ont remarqué deux hommes suspects qui sortaient du tram 12 à la place du Molard. Ils regardaient de manière insistante les touristes et se sont déplacés ensuite à la gare de Cornavin, plus particulièrement sur le quai des voies 4-6. Là, ils se sont collés à un touriste qui descendait par l’escalator, et ils lui ont ouvert une poche de son sac-à-dos avant de plonger une main à l’intérieur puis de se séparer. Les policiers sont alors intervenus et les ont interpellés.

La victime a bien confirmé qu’une poche de son sac avait été ouverte mais elle a déclaré ne rien s’être fait voler.

Au poste, les prévenus ont admis être dépourvus de documents d’identité et séjourner illégalement en Suisse. Tous deux font l’objet d’une interdiction d’entrée en Suisse. Le Libyen a reconnu les faits reprochés alors que l’Egyptien a nié avoir participé à une tentative de vol.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Die Kantonspolizei Zürich hat am frühen Sonntagmorgen (25.8.2013) im Hauptbahnhof Zürich einen Taschendieb in flagranti verhaftet.

Fahnder wurden kurz vor 3.00 Uhr im Hauptbahnhof Zürich auf einen Mann aufmerksam. Dieser sass auf einer Sitzbank direkt neben zwei Frauen und interessierte sich für deren Handtaschen sowie die deponierten Jacken. Nachdem der 22-jährige Ägypter einer Dame einen Gegenstand aus der Jacke gezogen hatte, wurde er kontrolliert und verhaftet. Bei der Überprüfung seiner Effekten wurde das Diebesgut, ein Portemonnaie im Wert von einigen Franken, sichergestellt. Weitere Abklärungen ergaben, dass der Mann mit einer Eingrenzung für seinen zugewiesenen Wohnkanton Aargau belegt ist. Der festgenommene Asylbewerber wird im Anschluss an die polizeiliche Sachbearbeitung der zuständigen Staatsanwaltschaft und dem Migrationsamt zur Prüfung fremdenpolizeilicher Massnahmen zugeführt.

Quelle: kapoZH

Die Kantonspolizei Zürich hat am Donnerstagmorgen (8.8.2013) eine Kontrolle im Durchgangszentrum für Asylsuchende durchgeführt. Dabei wurden drei Personen verhaftet und zwei „Fremdschläfer“ weggewiesen.

Kantonspolizisten kontrollierten ab zirka 6 Uhr die Asylbewerber sowie deren Zimmer im Durchgangszentrum Tann. Dabei stellten sie fest, dass sich ein 51-jähriger Aegypter und ein 28-jähriger Mann aus Usbekistan im Zentrum aufhielten, welche sich illegal in der Schweiz befinden. Sie wurden verhaftet und der Staatsanwaltschaft zugeführt.

Ein 27-jähriger Mann aus Sri Lanka musste ausserdem festgenommen werden weil er wegen einer unbezahlten Busse zur Verhaftung ausgeschrieben war. Zwei weitere Männer waren sogenannte „Fremdschläfer“. Sie haben Asylrecht in der Schweiz, übernachteten jedoch nicht in ihren eigenen Durchgangszentren, weshalb sie in ihre Region zurück gewiesen werden mussten.

Quelle: kapoZH

Haschisch - (Symbolbild)

Haschisch – (Symbolbild)

Un homme, né en 1985, originaire d’Égypte, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infraction à la Loi sur les stupéfiants et infraction à la Loi sur les étrangers.

Lundi 27 mai 2013, à 17h00, lors d’une opération contre le trafic de stupéfiants, la police a mis en place un dispositif de surveillance aux alentours du quai du Général-Guisan. Dans ce cadre, les agents ont remarqué, assis sur un banc, deux individus qui discutaient et qui procédaient à un échange de drogue, soit 3.2 grammes de haschich contre CHF 40.-. Les deux individus ont alors été interpellés. L’acheteur a mis en cause le vendeur pour plusieurs transactions, entre 30 et 40 grammes de marijuana durant les quatre derniers mois. Le vendeur fait l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire suisse et ce pour une durée indéterminée. Précisons qu’il reconnaît séjourner illégalement sur notre territoire mais nie avoir vendu de la drogue lors de cette transaction et auparavant.

Quelle: kapoGE

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Un homme, né en 1985, originaire d’Egypte, sans domicile fixe, a été appréhendé pour vol à l’étalage et pour infractions à la Loi sur les étrangers.

Le 16 mars 2013 peu avant 15h30, une patrouille est intervenue dans un grand magasin de la rue de la Servette, pour un voleur à l’étalage. A leur arrivée, les agents ont été mis en présence du prévenu, identité ultérieurement au moyen de l’informatique. Il se trouvait dans la loge de la sécurité suite à un vol à l’étalage.

Il a été interpellé après les caisses du magasin par un employé de la sécurité, avec en sa possession, six bouteilles de champagne et une bouteille de vodka, le tout pour un montant total de CHF 441.95.-.

Le représentant du magasin a déposé une plainte pénale à l’encontre du voleur et a établi une interdiction d’entrée dans tous les magasins et filiales du groupe. L’intéressé a été conduit au poste de police de la Servette pour la suite de la procédure.

Dans son procès-verbal d’audition, il reconnaît la totalité des faits qui lui sont reprochés.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Die Kantonspolizei führte am Dienstagmorgen Kontrollen in den Asylzentren in Balm bei Günsberg und Wangen bei Olten durch. Mehrere Personen werden angezeigt, fünf Asylbewerber wurden festgenommen.

(Symbolbild) - Rike  : pixelio.de

(Symbolbild) – Rike : pixelio.de

Am frühen Dienstagmorgen, 12. Februar 2013, haben Angehörige der Kantonspolizei Solothurn in Zusammenarbeit mit dem MISA das Asylzentrum in Balm bei Günsberg eingehend kontrolliert. Überprüft wurden 46 anwesende Asylbewerber sowie deren Unterkünfte. Anlässlich dieser Kontrolle konnten Betäubungsmittel (Kokain und Marihuana sowie Streckmittel), Bargeld, zwei Natels und ein Fotoapparat sichergestellt werden. Die Herkunft dieser Gegenstände muss noch abgeklärt werden. Fünf Personen werden wegen Widerhandlungen gegen das Betäubungsmittelgesetz verzeigt. Fünf Männer aus Ägypten, Tunesien, Algerien, Guinea und Gambia wurden vorläufig festgenommen.

Gleichentags wurde auch das Asylzentrum in Wangen bei Olten kontrolliert. Die drei anwesenden Asylbewerber und deren Unterkunft wurden überprüft. Die Kantonspolizei stellte drei Natels sowie Bargeld sicher. Ein Ivorer sowie ein Mann aus Guinea werden wegen Hehlerei bzw. Nichtanzeigen eines Fundes angezeigt.

Quelle: kapoSO

Trois hommes, nés en 1980, 1987 et 1974, originaires respectivement de Palestine, d’Egypte et d’Algérie, sans domicile fixe pour les deux premiers et domicilié à Prévessin pour le troisième, ont été appréhendés.

Haschisch - (Symbolbild)

Haschisch – (Symbolbild)

Vendredi 14 décembre 2012, peu après 21h00, une patrouille a contrôlé une Renault Clio, immatriculée en France, à l’angle rue du 31-Décembre et rue du Nant et conduite par le troisième intéressé. Entre le frein à main et le siège passager avant, les agents ont trouvé deux plaques de haschich pour un poids total de 201.8 grammes. Les intéressés ont été conduits à la brigade de sécurité publique pour la suite de la procédure.

Les contrôles informatiques d’usage ont révélé que le premier prévenu séjourne illégalement en Suisse et fait l’objet d’une interdiction d’entrée dans notre pays. Le second fait lui aussi l’objet d’une interdiction d’entrée sur notre territoire.

Le premier prévenu reconnaît séjourner illégalement en Suisse et déclare consommer régulièrement de la drogue (haschich). Concernant l’interdiction d’entrée en Suisse dont il fait l’objet, il admet connaître la validité de cette mesure, il précise cependant ne jamais avoir quitté la Suisse depuis sa notification. Enfin, il met en cause le troisième comme étant le propriétaire de la drogue trouvée dans la voiture.

Le second reconnaît également séjourner illégalement en Suisse et consommer régulièrement de la drogue (haschich). Concernant l’interdiction d’entrée en Suisse dont il fait l’objet, il nie connaître la validité de cette mesure. Il confirme que la drogue appartient au troisième.

Le troisième quant à lui, nie être le propriétaire de la drogue découverte dans la voiture qu’il conduisait. Il reconnaît néanmoins être consommateur de haschich et achète régulièrement des plaquettes de haschich de 100 grammes pour sa consommation personnelle.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

In der Nacht auf Dienstag, 30. Oktober 2012, kam es in der Asylbewerber-Unterkunft an der Baslerstrasse in Bottmingen BL zu einem Zwischenfall, bei welchem drei Männer verletzt wurden.   

(Symbolbild) – Gerd Altmann : pixelio.de

Kurz nach Mitternacht waren zwischenmenschliche Probleme gemeldet worden. Vor Ort wurden dann drei verletzte Männer ägyptischer, marokkanischer und russischer Nationalität im Alter von 27, 39 und 25 Jahren festgestellt. Alle mussten ins Spital eingeliefert werden, zogen sich aber gemäss den bisherigen Erkenntnissen der Polizei Basel-Landschaft keine wirklich gravierenden Verletzungen zu.

In der Asylbewerber-Unterkunft wurde eine Türe massiv beschädigt; die Polizei stellte vor Ort ein Küchenmesser und einen Holzstock sicher. Motiv und Hintergründe sind zur Stunde noch unklar und Gegenstand weiterer Abklärungen, Ermittlungen und Befragungen.

Quelle: kapoBL

Der Jugenddienst der Stadtpolizei Zürich hat ein umfangreiches Ermittlungsverfahren mit 49 angezeigten Delikten abgeschlossen. Der Schadens- bzw. Deliktsbetrag beläuft sich auf rund 40 000 Franken.

(Symbolbild)

Anfangs Dezember 2011 konnte bei einer routinemässigen Personenkontrolle der Kantonspolizei Zürich ein I-Phone sichergestellt werden. Das Gerät stammte aus einem Raubdelikt, das wenige Tage zuvor in der Stadt Zürich (Kreis 11) verübt worden war. In den darauffolgenden polizeilichen Ermittlungen, geführt vom Jugenddienst der Stadtpolizei Zürich, ergaben sich laufend neue Hinweise auf weitere Straftaten und tatverdächtige Personen. Insgesamt konnten 49 Delikte zur Anzeige gebracht werden.

Diese gehen von Raubdelikten (5), Diebstählen (9) und Hehlerei (7) über Betäubungsmittelhandel (9), Betäubungsmittelkonsum (14) hin zu Betrug und Urkundenfälschungen (4) sowie einem Verstoss gegen das Waffengesetz. Der daraus entstandene Schaden beträgt rund 40 000 Franken. Bei den Beschuldigten handelt es sich um total 24 Personen im Alter zwischen 14 und 22 Jahre. Davon sind 6 Personen weiblich und 18 männlich. Die Tatverdächtigen kommen vorwiegend aus der Schweiz (16), weiter aus der Türkei (3) und je einmal aus Algerien, Ägypten, Ukraine, Serbien und Holland. Der Wohnsitz der Beschuldigten liegt in der Stadt Zürich (4), Kanton Zürich (14), Kanton Aargau (5) und dem Kanton Bern (1).

Die Ermittlungen zeigten auf, dass im Beziehungsnetz der Tatverdächtigen die Delikte in unterschiedlichen Zusammensetzungen verübt wurden – dies im Zeitraum zwischen Mitte 2011 und Anfang 2012. Nach Abschluss der Ermittlungen liegen die einzelnen Fälle nun bei den jeweils zuständigen Untersuchungsbehörden (Jugendanwaltschaft / Staatsanwaltschaft).

Adrian Feubli
Stadtpolizei Zürich
Mediendienst
044 411 91 11

Quelle: stapoZH

Un homme, né en 1980, originaire d’Egypte, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infractions à la Loi sur les étrangers et infractions à la Loi sur les stupéfiants

(Symbolbild) – Susanne Schmich / pixelio.de

Mercredi 19 septembre 2012, vers 18h30, une patrouille pédestre a procédé au contrôle d’un homme, cheminant sur le quai Général-GUISAN. Étant démuni de document d’identité, il a été identifié à l’aide de l’outil informatique. Les contrôles d’usages ont permis d’établir qu’il faisait l’objet d’une interdiction d’entrée sur notre territoire. Lors de la fouille de sécurité, il a été découvert 48 grammes de haschich dans la doublure de sa veste. Il sied de préciser que le prévenu ne possède pas de titre de séjour afin de résider en Suisse. A ce sujet, il déclare être arrivé en suisse en 2001.

L’intéressé déclare avoir acheté cette drogue à un marocain pour la somme de CHF 200.-. Il affirme  que cette drogue était destinée exclusivement a sa consommation et en aucun cas à la revente. Une clef d’appartement a été découvert dans ces effets personnels, il affirme qu’elle permet d’ouvrir la porte du logis de son amie sans vouloir donner plus de précision.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Deux hommes, nés en 1985 et 1987, respectivement originaires d’Egypte et d’Algérie, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour vol, tentative de vol, violences et menaces contre les fonctionnaires et infractions à la Loi sur les étrangers.

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Dimanche 29 juillet 2012, dans la gare de Cornavin, l’attention d’une patrouille a été attirée par deux hommes observant les touristes avec insistance. De plus, il sied de préciser que les policiers ont immédiatement reconnu le premier des deux individus, très défavorablement connu de la police pour avoir commis des vols.

Les deux prévenus se sont rendus sur l’esplanade de la gare de Cornavin, où ils ont repéré une vieille dame, assise sur un banc. Le premier s’est assis à gauche de la dame et son comparse s’est assis à sa droite. Le premier prévenu a tenté de dérober le contenu du sac de cette dame, en y glissant sa main mais n’a rien pu prendre.

Par la suite, les deux individus ont emprunté la rue des Alpes en direction du lac. A la hauteur du commerce des Cygnes, les protagonistes ont repéré des touristes japonais, lesquels descendaient d’un bus. Ils se sont mélangés aux touristes, tout en observant avec insistance les bagages, se trouvant dans la soute du bus. Le passage d’une patrouille de police en uniforme a dissuadé les voleurs, lesquels ont quitté les lieux en direction de la rue de Lausanne.

A la hauteur de l’hôtel Warwick, les deux individus ont à nouveau repéré un bus transportant des touristes. Le chauffeur a stationné son engin devant l’hôtel précité pour faire sortir ses passagers. Lorsque le chauffeur a quitté son bus, l’un des prévenus en a profité pour pénétrer dans l’habitacle et s’emparer de son sac à dos. Il a remis ledit sac à son complice, lequel l’a dissimulé dans un sac en papier noir. En possession du sac volé, ils se sont rendus dans une cabine de toilettes d’un établissement public pour le fouiller. Les policiers ont décidé de les interpeller. Dans un premier temps, ils ont ordonné aux deux prévenus de sortir sans geste brusque. Les protagonistes ont refusé et les agents ont déverrouillé la porte de la cabine.

Lorsque la porte s’est ouverte, le second prévenu a tenté de pousser en arrière un des agents pour prendre la fuite. Il a pu être maîtrisé non sans difficulté, étant extrêmement excité. Tout au long de cette interpellation, il n’a pas cessé de vociférer des insultes et des menaces. Concernant le premier prévenu, lors de l’interpellation de son ami, il a tenté de se cacher derrière la porte des toilettes. Un des policiers lui a ordonné de mettre les bras dans le dos afin de le menotter. Comme l’intéressé n’obtempérait pas, l’usage de la force a été nécessaire.

Ils ont été conduits au poste de police des Pâquis pour la suite de la procédure. Le propriétaire du sac volé a été identifié et a déposé plainte pour vol.

Le premier prévenu reconnaît s’être rendu dans la gare de Cornavin pour voler un sac. Il conteste avoir  tenté de voler la vieille dame qui attendait le tram mais lui avoir proposé des billets de transport TPG. Il conteste avoir tenté de voler les touristes asiatiques, mais reconnaît avoir volé le sac-à-dos du chauffeur de car. Il nie avoir résisté à son interpellation mais avoir légèrement paniqué.

Le second déclare être arrivé à Genève le 20 juillet 2012, par train, en provenance de Barcelone et  avoir rencontré par hasard le jour même un compatriote en la personne de son complice. Ce dernier lui a proposé de l’accompagner afin de voler un sac ou un porte-monnaie. Ils ont remarqué un bus de touristes devant l’hôtel Warwick et son comparse est entré dans ledit bus pour en ressortir avec un sac qui lui a aussitôt remis. Il conteste avoir insulté le policier pendant l’interpellation et affirme avoir dit en arabe : maman et mon Dieu. Il maintient avoir volé pour la première fois de sa vie et ne désire que repartir le plus vite possible en Espagne.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Deux hommes, nés en 1985 et 1980, originaires respectivement d’Egypte et d’Algérie, sans domicile fixe, ont été appréhendés pour dommages à la propriété, vol et infractions à la LEtr.

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Samedi 28 juillet 2012 vers 1930, une patrouille est intervenue à la rue du 31 décembre car un témoin signalait que deux individus étaient en train de voler des affaires à l’intérieur d’un véhicule. Sur place, les agents ont été mis en relation téléphonique avec ledit témoin, qui leur a signalé que les deux individus cheminaient sur la rue du Nant. Interpellés, ils ont été transportés au poste de Rive pour la suite de la procédure. Au même moment, le détenteur du véhicule fracturé est arrivé sur les lieux. Il s’est également rendu au poste de Rive pour déposer plainte.

Le témoin de la scène a expliqué aux policiers qu’il se trouvait sur son balcon lorsqu’il a entendu un bruit de vitre brisée. Il s’est alors approché et a vu deux individus qui venaient d’ouvrir la porte arrière d’un véhicule stationné. Les deux individus se trouvaient à l’intérieur du véhicule et sont ressortis avec un sac. C’est alors qu’il a fait appel à la police.

Les deux prévenus déclarent qu’ils se trouvaient à la rue 31 décembre et qu’à la hauteur de la rue du Nant, ils ont remarqué que la petite vitre arrière d’une auto stationnée était cassée. Ils reconnaissent avoir ouvert la portière et pris un sac contenant des chaussures. Ils reconnaissent également avoir pris un paquet de cigarettes. Ils reconnaissent se trouver sur notre territoire sans les autorisations nécessaires. Ils contestent avoir fracturé le véhicule.

Le premier prévenu fait l’objet d’une interdiction d’entrée en Suisse valable du 25.02.2009 au 24.02.2019, notifiée le 10.03.2009. Le second fait également l’objet d’une interdiction d’entrée sur notre territoire, valable du 04.12.2009 au 16.11.2014 et notifiée le 14.05.2010.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Deux hommes nés en 1987 et 1988, originaires d’Égypte et de Tunisie, domicilié à Genève, ont été appréhendés pour vol à la portière.

(Symbolbild) – Paul-Georg Meister / pixelio.de

Samedi 21 juillet, dans la soirée, des membres de la brigade anti-criminalité ont observé deux individus qui marchaient sur le trottoir de la rue de Lausanne. A la hauteur de la rue des Alpes, ils ont croisé un groupe de cyclistes, lesquels avaient mis leurs sacs sur le panier arrière de leur cycle.  Alors que l’un des protagonistes détournait l’attention des cyclistes qui s’étaient arrêtés, l’autre s’est approché, par derrière, et a tendu la main pour prendre l’un des sacs. Cette tentative a été infructueuse car les cyclistes ont quitté les lieux à ce moment. Vu le comportement des intéressés, les agents ont décidé de les prendre en filature alors qu’ils prenaient le tram, puis de les contrôler. Le premier homme portait une sacoche noire en bandoulière, dans laquelle il a été découvert un ordinateur portable, CHF 320.- et EUR 40.-. Son comparse transportait quant à lui une montre de marque TISSOT, un porte-monnaie noir contenant CHF 60.-, un étui à lunettes de marque BULGARI contenant des lunettes médicales de la même marque, une paire d’écouteurs et un chargeur de marque APPLE. Sur le lieu du contrôle, les intéressés n’ont pas su nous expliquer avec précision la provenance des ces objets. Ils ont donc été acheminés au poste.

L’enquête a permis de déterminer que ces objets proviennent d’un vol à la portière commis un peu plus tôt dans la soirée, au quai du Mont-Blanc.

Le propriétaire, qui a déposé une plainte contre inconnu, a expliqué avoir posé son sac en bandoulière sur le siège passager avant de son véhicule avant de charger son coffre, laissant ainsi momentanément son véhicule ouvert. Il a alors constaté que sa sacoche avait été volée. Alors que l’Égyptien reconnaît avoir participé au vol en compagnie de son complice avec lequel il a partagé le butin, le Tunisien quant à lui conteste la totalité des faits reprochés, déclarant qu’il a acheté les objets trouvés sur lui à un homme dans la rue.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Bei einem Einschleichediebstahl traf der Dieb im Schlafzimmer auf die Bewohnerin. Trotz sofortiger Flucht konnte der Mann verhaftet werden.

(Symbolbild) Igelsböck Markus : pixelio.de

An Samstag, 23.06.2012, kurz vor 23 Uhr, meldete eine Hausbewohnerin, dass sie soeben im Schlafzimmer von einem Mann überrascht worden sei. Dieser habe sie kurz mit einem Messer bedroht und sei dann geflüchtet.

Die sofort ausgerückte Polizei konnte aufgrund der Signalementsangabe den Asylanten, einen 27-jährigen Ägypter, in der Nähe des Tatortes anhalten. Dieser wurde auf Verfügung der Staatsanwaltschaft inhaftiert.

Die ersten Ermittlungen ergaben, dass der Mann in zwei unverschlossene Wohnungen eingedrungen war. In der zweiten Wohnung wurde er dann durch die Bewohnerin überrascht.

Immer wieder stellt die Kapo fest, dass diverse Einschleichediebstähle erfolgen, da die Bewohner die Haustüren nicht abschliessen. Auch wenn man sich in der Wohnung oder im Haus aufhält, sollten die Eingangstüren verschlossen sein.

Quelle: kapoAG

In großem Stil bedienten sich Diebe in den Migros-Filialen Muri und Wettingen. Die Kantonspolizei ermittelt gegen nordafrikanische Asylbewerber. Bislang wurden deren zwei festgenommen:

Das Personal der Migros-Filiale in Muri bemerkte, daß Unbekannte anfangs Mai zahlreiche Armbanduhren im Wert von fast 1’500 Franken gestohlen hatten. Die Videoaufzeichnung lieferte dann Anhaltspunkte über die beiden mutmaßlichen Diebe, worauf gestern Mittwoch, 16. Mai 2012, bei der Kantonspolizei Anzeige erstattet wurde.

Erste Ermittlungen führten die Kantonspolizei in die örtliche Asylbewerberunterkunft, wo zwei Bewohner identifiziert werden konnten. Einer der beiden trug eine der fraglichen Uhren am Handgelenk, und bei der weiteren Durchsuchung der Unterkunft stießen die Polizisten auf weitere Uhren aus der Beute.

Die Kantonspolizei nahm die beiden Asylbewerber für weitere Ermittlungen fest. Es handelt sich um einen 23- jährigen Tunesier und einen 27-jährigen Ägypter. Zudem fanden die Polizisten in der Asylbewerberunterkunft über 20 neuwertige Winterjacken, offensichtlich ebenfalls Diebesgut.

Dieses konnte jedoch bis jetzt nicht zugeordnet werden. Der Ladenaufsicht der Migros Wettingen fielen gestern Mittwoch zwei Männer auf, die einen Einkaufswagen mit Kleidungsstücken und sonstigen Waren füllten.

Als sie damit den Laden ohne Bezahlung verlassen wollten, schritten die Detektivinnen ein. Die beiden Diebe liessen den Wagen zurück und rannten davon. Der Wert der Waren beläuft sich auf über 2’000 Franken.

Trotz Fahndung gelang den beiden Männern die Flucht. Die Ermittlungen der Kantonspolizei gehen auch hier in Richtung eines namentlich bekannten Asylbewerbers aus Tunesien.

Quelle: polizeibericht