Archiv für die Kategorie ‘JU’

(Symbolbild) - Rike  : pixelio.de

(Symbolbild) – Rike : pixelio.de

Die Kantonspolizei Bern hat im Zusammenhang mit Einbruchdiebstählen drei Männer identifiziert. Sie stehen im Verdacht, insgesamt 79 Einbruchdiebstähle verübt zu haben, bei denen sie in elf Kantonen Deliktsgut im Wert von zirka 700’000 Franken erbeuteten. Die drei Männer befinden sich in Untersuchungshaft.

Am 15. Mai 2013 konnte die Kantonspolizei Bern in Bleienbach zwei georgische Staatsangehörige anhalten. In ihrem Fahrzeug kamen im Zuge der Kontrollen Deliktsgut unbekannter Herkunft und Werkzeug zum Vorschein. Die beiden Männer wurden in der Folge wegen dringendem Tatverdacht auf Einbruchdiebstähle festgenommen. Im Rahmen von weiteren Ermittlungen konnte eine dritte Person identifiziert und angehalten werden. Auch dieser Mann, ebenfalls ein georgischer Staatsbürger, ist dringend tatverdächtigt, mit den beiden anderen verhafteten Männern Einbruchdiebstähle begangen zu haben.

Nach umfangreichen Ermittlungen der Kantonspolizei Bern stehen die drei Männer im Verdacht, in der Zeit vom 19. Oktober 2012 bis 15. Mai 2013 in unterschiedlicher Zusammensetzung banden- und gewerbsmässig insgesamt 79 Einbruchdiebstähle verübt zu haben. Der Wert des dabei erbeuteten Deliktsguts beläuft sich auf zirka 700’000 Franken. 32 Einbrüche wurden im Kanton Bern begangen, 47 weitere in den Kantonen Aargau, Basel-Land, Freiburg, Jura, Luzern, Neuenburg, Solothurn, St. Gallen, Thurgau, Waadt und Zug.

Die Einbrecher profitierten von der Abwesenheit der jeweiligen Bewohner und verschafften sich Zutritt zu den Wohnungen und Häusern, wo sie die Wohnobjekte hauptsächlich nach Bargeld und Schmuck durchsuchten. Ein Teil der Beute konnte den rechtmässigen Besitzern zurückgegeben werden.

Die drei Männer befinden sich derzeit in Untersuchungshaft. Sie sind geständig, in der Schweiz Einbruchdiebstähle verübt zu haben. Sie werden sich deswegen sowie wegen diverser weiterer Delikte vor der Justiz zu verantworten haben.

Quelle: kapoBE

(Symbolbild) -polizeibericht

(Symbolbild) -polizeibericht

Durant la nuit de vendredi 15 au samedi 16 novembre 2013, le district de Delémont a fait l’objet de deux vagues de cambriolages.

La première série de 4 cas est survenue en ville de Delémont et les voleus se sont attaqués à trois commerces et à un bâtiment administratif.

La seconde série de 6 cas a touché la localité de Courroux, soit des maisons familiales situées dans la zone résidentielle au Sud de la localité, à proximité du centre sportif.

S’il est probable que nos services se trouvent en présence de deux groupes de cambrioleurs distincts, il n’est pour l’heure pas possible de confirmer cette hypothèse et les éléments recueillis ne permettent pas en l’état, d’identifier les auteurs de ces méfaits.

Comme chaque année à cette période, une recrudescence des vols avec effraction est constate en début de soirée dans les maisons familiales principalement. La Police saisit l’occasion de rappeler aux habitants de notre Canton, la nécessité de faire croire à une présence dans l’habitation en laissant par exemple de la lumière ou de la musique.

Quelle: kapoJU

(Symbolbild) - BrandtMarke  / pixelio.de

(Symbolbild) – BrandtMarke / pixelio.de

Samedi 26 octobre 2013, vers 01h10, trois individus encagoulés ont sonné à la porte d’une maison familiale située dans le quartier de l’Oiselier à Porrentruy. La seule personne présente dans l’habitation a ouvert la porte en pensant qu’il s’agissait d’un membre de la famille qui rentrait se coucher. La victime a été repoussée jusque dans son salon où les auteurs lui ont attaché les pieds et les mains.

Les agresseurs ont fouillé les lieux avant de prendre la fuite. Le montant du délit n’est pas connu pour l’instant.

La victime n’a pas été blessée. Le dispositif mis en place n’a pour l’heure pas permis d’interpeller les auteurs de ce brigandage et une instruction a été ouverte par le Ministère public.

Toute personne ayant observé un fait particulier dans ce quartier est invitée à contacter le central de la police cantonale jurassienne au +41 32 420.65.65 ou le poste de gendarmerie le plus proche.

Il ne sera pas donné de renseignement supplémentaire à ce stade de l’enquête.

Quelle: kapoJU

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Vendredi 27 septembre 2013 vers 1600 h., un brigandage a été commis à la banque Raiffeisen de Alle.

Deux individus habillés tout de noir et portant des cagoules blanches se sont présentés au guichet. Au moyen d’une arme, ils ont menacé deux clients et les deux employés de la succursale. Ils ont exigé de se faire remettre une somme d’argent indéterminée pour l’instant. Les auteurs ont pris la fuite en direction de Miécourt au volant d’une petite voiture grise.

Personne n’a été blessé physiquement, toutefois suite au choc psychologique un suivi médical a été mis en place.

L’important dispositif de recherche mis sur pied par la police jurassienne en collaboration avec le corps des gardes-frontières n’a pas permis d’interpeller les auteurs.

Une instruction a été ouverte par le ministère public

La police lance un appel à témoin, toute personne pouvant donner des renseignements sur cette affaire (voiture, auteurs, comportement suspect, à Alle ou dans les environs) est priée d´appeler la centrale de la police cantonale au 032 / 420 65 65

Quelle: kapoJU

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Le mardi 24 septembre 2013 vers 05h45, un brigandage a eu lieu dans une station service de Boncourt.
Peu avant l’ouverture, trois individus cagoulés sont entrés dans l’échoppe et ont forcé la vendeuse à leur remettre de l’argent. L’employée, bien que choquée, n’a pas été blessée.

Le dispositif mis en place par la police cantonale, avec la collaboration du Corps des gardes-frontière et de la gendarmerie française, n´a pas permis d’interpeller les malfrats.

A l´heure actuelle, le montant du préjudice n´est pas connu.

Suite à la commission de ce crime, une instruction a été ouverte par le Ministère public.
Toute personne susceptible de fournir des renseignements sur cette affaire est invitée à contacter la Centrale de la police jurassienne au 032/420.65.65.

Quelle: kapoJU

Une opération policière d’envergure s’est déroulée hier, jeudi 19 septembre, durant l’après-midi à Glovelier, dans le cadre d’une instruction ouverte pour infraction grave à la loi fédérale sur les stupéfiants. L’enquête, menée par la brigade des stupéfiants depuis environ un mois, porte sur une importante culture de cannabis dans un hangar de la localité.

Au début de l’après-midi, un des deux suspects a pu être appréhendé, alors que le second parvenait à s’enfuir. Lors des recherches, le second individu a été aperçu dans la localité mais a continué sa fuite malgré un coup de semonce. Ce n’est qu’après des recherches minutieuses menées par un important dispositif de police, qu’il a pu être arrêté en début de soirée.

A leur arrivée sur les lieux, les policiers ont découvert une plantation de marijuana portant sur environ 8’000 plants, ainsi qu’un dispositif de culture très élaboré.
L’installation devait permettre de produire une quantité pouvant être estimée à 500 kg par année (cf. photos).

Les deux prévenus sont des ressortissants français domiciliés dans le canton de Vaud. Ils seront déférés devant le Ministère public et placés en détention.

Plusieurs actes d’enquête auront lieu dans la journée, tant par la police que par le Ministère public. Il ne sera pas donné d’autre information à ce stade de l’enquête.

Bild: kapoJU

Bild: kapoJU

Quelle: kapoJU

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 septembre 2013, aux environs de 00h30, un brigandage a eu lieu au Peu-Péquignot.

Lors de la fermeture d´un établissement public, deux à trois individus ont agressé physiquement deux employées. Blessées et choquées, elles ont été prises en charge par les services hospitaliers.
Les malfrats, cagoulés, ont pris la fuite. Le dispositif mis en place par la police cantonale, avec la collaboration du Corps des gardes-frontières, n´a pas permis de les interpeller.

A l´heure actuelle, le préjudice n´est pas connu.

Suite à la commission de ce crime, une instruction a été ouverte par le Ministère public.
Toute personne susceptible de fournir des renseignements sur cette affaire est invitée à contacter la Centrale de la police jurassienne au 032/420.65.65.

Quelle: kapoJU

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Jeudi 5 septembre 2013, vers 21h50, un brigandage a eu lieu à la station-essence Coop à Courrendlin. Trois hommes armés et cagoulés ont fait irruption dans le magasin. Ils ont menacé une des deux vendeuses et lui ont fait ouvrir la caisse. Ils ont emporté l´argent qu´elle contenait. Le troisième individu est resté près de la porte d´entrée durant tout le brigandage. Personne n´a été blessé. Ces trois hommes ont pris la fuite à pieds. Malgré les recherches effectuées, les auteurs de ce brigandage n´ont pour l´instant pas pu être interpellés. Une enquête est en cours.

La police cantonale lance un appel à témoins. Toute personne susceptible de fournir des renseignements sur cette affaire est invitée à contacter la centrale de la police jurassienne au 032 420.65.65 ou le poste de gendarmerie le plus proche.
Quelle: kapoJU
(Symbolbild) -polizeibericht

(Symbolbild) -polizeibericht

Dans la nuit de dimanche à lundi 09 /10 juin  2013 , une usine a été cambriolée en zone industrielle de Glovelier.

Le vol a été découvert par un ouvrier prenant son travail ce matin vers 05h00.
Les bureaux ont été visités. Un inventaire est en cours afin d’établir le montant du méfait, mais d’importants dégâts ont été causés à l’intérieur du bâtiment.

Il est à noter que deux cabanes de chantier sis en zone industrielle également ont fait l’objet de tentative de cambriolage durant la même période.

La police cantonale et le Corps des gardes-frontières se sont rendus sur place, mais les auteurs n’ont pas pu être interpellés pour l’heure. Une enquête a été ouverte et des investigations sont en cours.

La police lance un appel à témoins. Toute personne qui a constaté un fait ou un comportement particulier dans les environs de la zone industrielle de Glovelier, entre minuit et ce matin, est priée de prendre contact avec la centrale de la Police cantonale au 032 420 65 65.

Quelle: kapoJU

Bild: kapoJU

Bild: kapoJU

Lundi 13 mai 2013 vers 22h00, les agents d´une patrouille de police ont remarqué un automobiliste particulièrement pressé à la sortie de Delémont. Intercepté, il a été découvert dans le véhicule 22 sachets de Marijuana pour un poids total 90 grammes.

Emmené au poste de police, l´individu a déclaré avoir acheté ces stupéfiants à Bienne afin de faire la fête et uniquement pour son propre usage.Au terme des investigations, les produits stupéfiants ont été saisis. Le délinquant fera l´objet d´un rapport de dénonciation à l´adresse du Ministère public.

Quelle: kapoJU

Contrôles des centres de requérants d´asile de Bellerive, de Belfond et de la Communance par la Police cantonale jurassienne.

La Police cantonale, en collaboration avec le Corps des gardes-frontière et la Police militaire ont effectué des contrôles simultanés dans trois centres d´accueil pour requérants d´asile, le jeudi 25 avril de 06h30 à 11h30. L´objectif de cette opération était de répondre à l´insécurité qui règne au sein des centres d´accueil et aux activités délictueuses.
Bild: kapoJU

Bild: kapoJU

Depuis plusieurs mois, le sentiment d´insécurité s´est accru dans les centres de requérants d´asile jurassiens. En effet, certains requérants ont fait l´objet de multiples dénonciations aux autorités judiciaires pour des infractions de vols, de menaces, d´agressions et de violences, de trafic et la consommation de stupéfiants, notamment. Fort de ce constat, le Ministère public, l´Association jurassienne d´accueil des migrants (AJAM), le Service de l´action sociale, le Service de la population et la Police cantonale ont décidé d´organiser des séances de coordination et d´effectuer des contrôles dans les trois principaux centres d´accueil pour requérants.

 

Contrôles des personnes et des locaux

133 personnes au total et 10 chiens ont été engagés sur les sites AJAM de Bellerive à Soyhières, de la Communance à Delémont et de Belfond à Goumois. 45 agents de police appuyés par 8 agents du Corps des gardes-frontière et 80 policiers militaires ont effectué des contrôles d´identité et de situation ainsi que des fouilles des locaux et des environs. Le contrôle s´est déroulé dans le calme et le respect.

Les recherches ont permis de saisir, notamment environ 200 grammes de cocaïne (cylindres et boulettes), une montre de marque d´une valeur de CHF 2000.-, un Ipad, plusieurs Iphones, une douzaine de cartouches de cigarettes, quelques grammes de dérivés du cannabis, de même que trois vélos abandonnés autour des centres. Parallèlement, 55 personnes ont été soumises à un contrôle de situation, dont 2 étaient signalées sous mandat d´arrêt par des cantons tiers, une personne avait le statut de non entrée en matière (NEM) et un inconnu qui en a profité pour formuler une demande d´asile.

Collaboration entre l´Association jurassienne d´accueil des migrants (AJAM) et la Police cantonale

Cette opération d´envergure, qui est une première dans le canton du Jura, a été réalisée grâce à la très bonne collaboration entre la Police cantonale et l´Association jurassienne d´accueil des migrants. Il faut souligner ici que les interventions de police sont plébiscitées par la majorité des locataires des centres, car seul un petit 10% des 570 requérants d´asile du canton ne respecte pas les règles et les lois. „Ce type d´action permet de leur envoyer un signal fort“, commente Francis Charmillot, directeur de l´AJAM.

Quelle: kapoJU

(Symbolbild) - Viktor Mildenberger  / pixelio.de

(Symbolbild) – Viktor Mildenberger / pixelio.de

Dans la soirée du 14 avril 2013, un homme a reçu un coup de couteau dans une cuisse, alors qu´il était attablé à la terrasse d´un restaurant de la place de la gare à Delémont. Immédiatement, un important dispositif policier a été mis en place afin de retrouver l´auteur.

Une personne a été interpellée au petit matin. Les investigations sont toujours en cours par la police.
La victime a été hospitalisée, mais ses jours ne sont pas en danger.
Le Ministère public a ouvert une instruction.

Quelle: kapoJU

(Symbolbild)

(Symbolbild)

La station d´essence Les Mergats à Courfaivre a fait l´objet d´un brigandage perpétré hier au soir vers 21h00. Trois individus cagoulés ont fait irruption dans la station quelques instants avant la fermeture.Ils ont menacé l´employée avec des armes de poing et exigé de l´argent.

Ils n´ont fait que quelques secondes dans le commerce avant de quitter le shop et repartir dans un véhicule qui les attendait à proximité du commerce.

L´employée n´a pas été blessée. Les auteurs sont repartis avec un maigre butin (quelques centaines de francs). Un dispositif de police a très rapidement été mis en place et la police judiciaire s´est rendue sur les lieux pour l´enquête et mener les investigations scientifiques.
A cette heure, aucune interpellation n´a été faite. Une instruction a été ouverte par le Ministère public.

Cette station service a déjà été l´objet de 2 brigandages en 2011 et 2012.
Les auteurs de ces 2 derniers cas ont été identifiés et dénoncés au Ministère Public.

Aucune information complémentaire ne sera donnée à ce stade de l´instruction.

Quelle: kapoJU

(Symbolbild) -polizeibericht

(Symbolbild) -polizeibericht

Mardi 5 mars 2013, vers 02h30, la police cantonale a été informée qu´une effraction venait d´être commise à la station d´essence AGIP à Delémont. Les patrouilles dépêchées sur les lieux ont constaté que les auteurs avaient fracturé deux portes pour pénétrer à l´intérieur de ce commerce avant de prendre la fuite en emportant des cartouches de cigarettes ainsi que des billets de loterie pour plusieurs milliers de francs.

Quelque vingt minutes plus tard, une fourgonnette arrivant de Delémont n´a pas obtempéré aux signes des douaniers postés à la sortie de l´autoroute A-16 à Porrentruy. Ce véhicule s´est immobilisé quelques mètres plus loin et cinq personnes ont pris la fuite à pied en s´éparpillant en direction de la patinoire. Deux individus ont finalement été interpellés et déférés au Juge des mineurs pour l´un et à Mme la Procureure Laurie Roth pour le second.

Le butin dérobé a été retrouvé dans le véhicule abandonné et sur le chemin de fuite.
Cet évènement a nécessité l´intervention des patrouilles de la gendarmerie, du Corps des gardes-frontière et des polices locales de Delémont et Porrentruy. Le corps des gardes-frontière et la police cantonale ont également engagé chacun un chien de service. La police judiciaire a procédé au constat d´usage.

Quelle: kapoJU

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Un brigandage a été commis jeudi en début d’après-midi à la caisse Raiffeisen de ce village ajoulot proche de la frontière française.

Deux hommes ont dévalisé jeudi après-midi la banque Raiffeisen dans le village jurassien de Chevenez. Les malfaiteurs cagoulés ont pu prendre la fuite avec un butin estimé à plusieurs centaines de milliers de francs.

Un important dispositif a été mis en place en collaboration entre la police cantonale jurassienne, le corps des gardes-frontière et la gendarmerie française, a annoncé la procureure Valérie Cortat. Chevenez se trouve à moins d’une dizaine de kilomètres de la frontière française.

Vers 13h30, les deux malfaiteurs sont entrés dans la banque en même temps que l’employé qui s’apprêtait à ouvrir l’établissement. Sous la menace, les deux hommes ont emporté l’argent se trouvant dans le bancomat et le coffre.

Quelle: LeMatin

Un brigandage a été perpétré hier soir vers 19h40 à la station Migrol à Delémont, Rte de Bâle 88. Deux individus ont fait irruption dans le commerce alors qu´une employée était seule.

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Ils l´ont menacée avec une arme de poing et ont exigé que la caisse leur soit remise. Ils ont également rempli des sacs de cartouches de cigarettes avant de quitter les lieux et de prendre la fuite par le petit pont enjambant la Sorne. Arrivés sur la Rue du 24-Septembre près de Morépont, les auteurs sont montés dans une „grande“ voiture grise pour rouler dans une direction indéterminée. Malgré un important et rapide dispositif routier, les auteurs n´ont pu être interceptés.

La police lance un appel à témoins. Toute personne qui a constaté un fait ou un comportement particulier dans les environs de la station Migrol de Delémont ou aux alentours de Morépont (administration cantonale sise à la Rue du 24-Septembre) est priée de prendre contact avec la centrale de la Police cantonale au 032 420 65 65.
Quelle: kapoJU

Interpellation de  trois cambrioleurs en flagrant délit

 
Jeudi 24 janvier à 2h45, un habitant de Porrentruy signale à la centrale de la Police cantonale qu´un cambriolage a lieu dans la bijouterie Mancini. En effet, trois individus s´affairent à briser la vitrine de la bijouterie et tentent de s´emparer des objets de valeur.
(Symbolbild)

(Symbolbild)

Quelques instants plus tard, deux patrouilles de la Police cantonale arrivent sur les lieux et mettent en fuite les malfrats qui se dirigent alors dans des directions opposées. Après une course-poursuite à pied, les cambrioleurs sont interpellés par les gendarmes de la Police cantonale et les agents du corps de gardes-frontière. Le butin dérobé est retrouvé sur les trois personnes interpellées.

Les auteurs ont été placés en arrestation provisoire afin d´être déférés au Ministère public. La Procureure générale Séverine Stalder va demander la détention provisoire et l´instruction devra établir si ces 3 personnes ont commis d´autres infractions sur notre territoire.

Cet événement a nécessité l´intervention de plusieurs patrouilles de la police cantonale, du corps des gardes-frontière et de la police judiciaire

Quelle: kapoJU

Jeudi soir vers 18h00 peu avant la fermeture, un brigandage a été commis à la Banque Raiffeisen de Bassecourt.

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Deux hommes cagoulés et vêtus de combinaisons légères blanches (type peintre) sont entrés dans la banque et ont menacé une cliente et les 2 employés de la succursale avec une arme longue (type fusil). Alors qu´ils exigeaient de se faire remettre de l´argent, la cliente a pu prendre la fuite. Les auteurs ont fortement malmené la guichetière et l´ont poussée à terre. Les malfrats n´ont pu obtenir le butin du coffre. Ils ont également malmené le second employé au moment de prendre la fuite en le frappant d´un coup de crosse derrière la tête. Les auteurs ont pris la fuite par la Rue du Jura avant d´être perdus de vue. Un témoin qui faisait son jogging a remarqué un petit véhicule rouge / bordeaux qui circulait à vive allure en direction des Lavoirs/Mont-Choisi dont les occupants correspondaient aux signalementx (habillements) des auteurs.

Les 2 employés ont été pris en charge par les services des urgences. Bien que fortement choquées, les victimes ont pu regagner leur domicile après une consultation ambulatoire et quelques soins.

La police lance un appel à témoin, toute personne pouvant donner des renseignements sur cette affaire (voiture, auteurs, comportement suspect, à Bassecourt ou dans les environs) est priée d´appeler la centrale de la police cantonale au 032 / 420 65 65.

Quelle: kapoJU

Jeudi 13 décembre 2012, vers 0400 h., un vol par effraction a été commis au magasin Manor à Delémont.

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Les auteurs ont brisé la porte vitrée de l’entrée principale et se sont dirigés vers la bijouterie. Ils ont cassé les vitrines des présentoirs au moyen de marteaux et se sont emparés d’un nombre important de bijoux. La police locale et la gendarmerie sont intervenues rapidement mais les auteurs avaient déjà pris la fuite. La police scientifique et judiciaire ont procédé au constat. Une enquête est en cours.

Quelle: kapoJU

Mardi 27 novembre à 6 heures du matin, un habitant de Damvant appelle la centrale d’engagement de la Police cantonale signalant qu’un individu s’est introduit clandestinement àson domicile et qu’il s’apprête à dérober son véhicule.

(Symbolbild)

(Symbolbild)

Lorsqu’une des patrouilles de la gendarmerie se rend sur les lieux, elle croise le véhicule volé à la hauteur de Rocourt et le prend en filature. Quelques minutes plus tard, le voleur est interpellé par les deux patrouilles de gendarmerie engagées, au giratoire de l’A16 à Chevenez. L’individu, psychologiquement instable, a été dénoncé au Procureur de service pour le vol d’usage d’un véhicule.

Cet événement a nécessité l’intervention de deux patrouilles de la gendarmerie et du corps des gardes-frontière.

Quelle: kapoJU