VD: Une enquête menée à l’échelon international permet le démantèlement d’un réseau clanique de cambrioleurs italiens

Veröffentlicht: 19. Dezember 2013 in + Artikel in den Kantonen, + Artikel mit Gefangenen, + Ausländische Herkunft, + Begangene Delikte, Diebstahl, Einbruch, Italien, VD
Schlagwörter:, ,

La Police cantonale a démantelé un réseau clanique, interpellant quatre Italiens, impliqués dans une quarantaine de cambriolages de villas de haut standing, perpétrés dans le canton de Vaud. Le montant du butin se monte à plusieurs millions de francs. Les individus se trouvent actuellement en détention provisoire. Ils ont également commis des délits en Suisse et à l’étranger.

Dans le courant de l’été 2012, la Coordination judiciaire de la Police de Sûreté a détecté une importante série de cambriolages, perpétrés dans le canton de Vaud, dans des villas de haut standing situées sur l’Arc lémanique. Une cellule d’investigation regroupant des enquêteurs de l’Unité judiciaire et de la Région judiciaire de l’Ouest de la Police de Sûreté a dès lors été mise en place. Après plusieurs mois d’enquête, quatre ressortissants italiens issus de la communauté des gens du voyage ont été arrêtés en juin 2013.

Ces individus, membres d’une même famille, sont impliqués dans une quarantaine de cambriolages pour lesquels le préjudice se monte à plusieurs millions de francs. Pour commettre ces délits, les malfrats se déplaçaient en toute discrétion, avec femmes et enfants, à bord de luxueux camping cars qu’ils stationnaient sur des places officielles, en Suisse ou en France voisine, utilisant les frontières pour rendre plus difficile leur interpellation.

De là, les hommes partaient effectuer des raids nocturnes, souvent au moyen de voitures de location. Très habiles, en l’absence des lésés, ils parvenaient à déjouer les systèmes d’alarme et s’attaquaient aux coffres-forts à la meule, pour emporter bijoux et numéraire. L’enquête a démontré que ces individus avaient également agi de la sorte en Suisse alémanique et dans différents pays européens. Cette affaire, instruite par la procureure du ministère public de l’arrondissement de La Côte, à Morges, a conduit les policiers et le magistrat à se déplacer à plusieurs reprises en France et en Italie, notamment aux domiciles respectifs des prévenus. Les enquêteurs ont alors pu constater que ces gens possédaient de somptueuses propriétés et de nombreux véhicules haut de gamme. Malheureusement, aucun butin n’a été retrouvé.

Le Corps des gardes frontières (Cgfr) avec l’équipe de vérification des automobiles (EVA) ainsi que la Police cantonale genvevoise ont collaboré dans cette affaire.

Sous la direction de la procureure, les investigations se poursuivent. Elles sont menées par les inspecteurs de l’unité judiciaire, de la région Ouest et de l’identité judiciaire de la Police de sûreté.

Quelle: kapoVD

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.