GE: IL SE FAIT REMARQUER PAR UNE PATROUILLE

Veröffentlicht: 20. November 2013 in + Artikel in den Kantonen, + Artikel mit Gefangenen, + Ausländische Herkunft, + Begangene Delikte, Drogen - Handel / Konsum, GE, Kenia
Schlagwörter:,
(Symbolbild) - manwalk  / pixelio.de

(Symbolbild) – manwalk / pixelio.de

Un homme, né en 1975, originaire du Kenya, sans domicile fixe, a été appréhendé pour infractions à la Loi sur les stupéfiants.

Mardi 19 novembre 2013, peu après 17h30, une patrouille s’est rendue dans un kiosque de la rue des Vollandes afin de visualiser des vidéos concernant une enquête. Une fois à l’intérieur, l’attention des policiers a été attirée par un individu qui dégageait une forte odeur de marijuana. Ils l’ont donc contrôlé et la fouille de sécurité a permis la découverte de plusieurs sachets de cannabis pour un poids total de 24.8 grammes ainsi que la somme de CHF 148.20. Cette personne s’est légitimée au moyen de son titre de séjour et a été emmené au poste de Rive pour la suite de la procédure.

Alors que les gendarmes se trouvaient au poste, le gérant dudit kiosque les a contactés pour leur expliquer que l’intéressé avait dissimulé de l’argent, sous une pile de prospectus, juste avant de quitter le commerce. En effet, alors qu’il réglait son dû pour l’utilisation d’un ordinateur, il en a profité pour se débarrasser de CHF 350.- et de EUR 100.-. Des images vidéo viennent illustrer les faits.

Dans son procès-verbal d’audition, le prévenu affirme avoir acheté la drogue à un africain, peu avant, dans le Jardin Anglais. De plus, il reconnaît s’être adonné au trafic de stupéfiants par le passé, mais cependant la drogue en sa possession était destinée à sa consommation personnelle.

Concernant l’argent retrouvé dissimulé sous les prospectus, il affirme ne pas savoir de quoi il s’agit et cela même en prenant connaissance des images vidéo, qui prouve le contraire.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Advertisements

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.