(Symbobild)

(Symbobild)

Deux hommes nés en 1995 et 1994 originaires respectivement d’Ukraine et de Russie, sans domicile fixe pour le premier et domicilié à Bellinzone/TI pour le second,  ont été appréhendés pour vol, tentative de vol et infraction à la Loi sur les étrangers.

Vendredi 15 novembre 2013, vers 14h00, une patrouille est intervenue pour un vol à l’étalage dans un grand magasin de Vésenaz, où le service de sécurité avait interpellé les deux prévenus.

Les agents de sécurité ont expliqué aux policiers le modus operandi des deux hommes. Dans un premier temps, le premier s’est rendu au rayon des alcools et a rempli un sac de 10 bouteilles de champagne, d’une valeur totale de CHF 799,00. Il a ensuite déposé le sac dans un autre rayon du magasin. Il a téléphoné à son complice et est sorti du magasin sans marchandise. Il a alors été interpellé par la sécurité. Dans un second temps, le complice est entré entre dans le magasin afin de récupérer le sac contenant les bouteilles de champagne. Il a été intercepté par les agents de sécurité avant de pouvoir s’en saisir.

Peu après leur interpellation et leur conduite au local de la sécurité, les agents ont fait le lien avec un vol similaire commis le 07.11.2013 dans leur magasin. Les auteurs n’avaient pas pu être interpellés (vol de 8 bouteilles de champagne pour une valeur de CHF 479.20). Ils ont visionné les bandes des caméras du 7 novembre 2013 et du 15 novembre 2013 et ont constaté que le premier prévenu était présent sur les deux.

Le représentant légal du magasin, a déposé deux plaintes contre le premier prévenu et une contre le second. Une interdiction d’entrée dans tous les commerces du groupe valable pour une durée de trois ans, a été notifiée aux deux intéressés.

Les deux individus ont été conduits au poste de la Pallanterie pour la suite de la procédure.

Dans son procès-verbal d’audition le premier prévenu reconnaît s’être rendu à deux reprises dans ledit commerce pour voler des bouteilles de champagne en compagnie de son complice. Concernant son séjour illégal, il précise avoir effectué une demande d’asile à Vallorbe en date du 22 août 2013.

Dans son procès-verbal d’audition le second prévenu reconnaît également les faits.

Vu ce qui précède, les intéressés ont été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.