Trois femmes, nées en 1990, 1995 et 1999, originaires respectivement de Yougoslavie et de Serbie, domiciliées en France voisine, ont été appréhendées pour vols, dommages à la propriété, violation de domicile et infractions à la Loi sur les étrangers.

Mardi 14 mai 2013, peu avant 21H00, un policier remarquait à la rue de la Pépinière trois jeunes femmes au comportement suspect. Il a observé le trio et l’a suivi jusque devant un immeuble de la rue  Benjamin-Franklin. Devant la porte de cette allée, une des trois femmes a effectué une manipulation qui lui a permis de pénétrer dans ce bâtiment d’habitation avec les deux autres intéressées. Le policier a fait appel à une patrouille afin de procéder au contrôle des précitées.D’emblée, une des trois femmes a déclaré qu’elle avait sur elle divers outils. Elle avait dans son sac plusieurs tournevis, une clé à molette, une pièce en PET et deux paires de chaussettes.

Les trois femmes, toutes démunies de document d’identité, ont été conduites dans un poste de police où elles ont été identifiées à l’aide de l’informatique. Lors des contrôles, il a été retrouvé de l’argent dans les doublures des pantalons. Il est à noter que deux des trois femmes sont connues pour cambriolage.

Auditionnées, toutes trois ont reconnu être venues à Genève pour commettre des cambriolages et confirment se trouver en situation irrégulière sur notre territoire.

Il a pu être également déterminé que les intéressées logeait dans un hôtel d’Annemasse. Sur place la police française a procédé à un contrôle et a interpellé deux jeunes femmes, dont l’une a tenté, en le jetant par la fenêtre, de se débarrasser d’un sac contenant notamment des bijoux et des montres. Elles ont expliqué être venues quelques heures auparavant à Genève et y avoir commis des cambriolages.

Vu ce qui précède, les intéressées ont été mises à disposition de le justice.

Quelle: kapoGE

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.