GE: SA „CLIENTE“ LE MET EN CAUSE POUR TRAFIC DE DROGUE

Veröffentlicht: 12. September 2012 in + Artikel in den Kantonen, + Artikel mit Gefangenen, + Artikel ohne Migration, + Begangene Delikte, Drogen - Handel / Konsum, GE, Schweiz
Schlagwörter:,

Un homme né en 1985, originaire de Suisse, domicilié à Genève, a été appréhendé pour infraction à la loi sur les stupéfiants.

Le 11 septembre 2012 vers 15h30, des gendarmes ont procédé au contrôle de l’intéressé à la rue du Môle. A cette occasion l’homme était en possession de 12,3 g brut de marijuana conditionnée pour la vente, en 8 petits paquets, ainsi que CHF 30.-. L’intéressé a été emmené au poste de police pour y approfondir nos investigations.

Auditionné, l’homme a déclaré utiliser son téléphone portable pour faire un trafic de drogue, comme rabatteur, afin de s’offrir la moitié de sa consommation personnelle de drogue. Durant l’enquête, les policiers ont identifié une femme, laquelle a dit avoir assisté et participé, comme acheteuse, à des échanges directs de drogue contre argent avec le prévenu.

Auditionnée, elle déclare être consommatrice de marijuana et avoir assisté et participé à des achats de marijuana auprès du prévenu qu’elle met formellement en cause pour des transactions à hauteur de CHF 14’000.-, entre janvier 2010 et avril 2012. Elle déclare avoir acheté personnellement pour un tiers des CHF14’000.-, soit env. CHF 4500.-. Elle termine en déclarant que le solde a été acquis en sa présence par son ex-ami, dont elle n’a plus de nouvelle.

Une perquisition a été effectuée dans la chambre du prévenu, Les policiers ont découvert une balance électronique avec un bol posé dessus, le tout saupoudré de reste de marijuana. Ainsi qu’un sac plastique découpé, à l’identique de la drogue conditionnée que l’intéressé avait en sa possession. Mais aussi CHF 260.- et EUR 10 dissimulés sous un ordinateur portable, une boîte à mélanger la drogue et un spray lacrymogène.

Auditionné, le prévenu a reconnu être consommateur de marijuana. Il explique que la drogue trouvée en sa possession venait d’être achetée auprès d’un inconnu et qu’il l’a payée CHF 180.-. Il reconnaît mettre en lien des consommateurs de drogue avec des dealers. Pour ce service il se fait rémunérer et en tir un profit d’environ CHF 250.- par mois. Il dit ne pas utiliser la balance et le bol trouvés à son domicile pour conditionner de la drogue à la vente. Il affirme que l’argent trouvé à son domicile ne provient pas d’un trafic de drogue. Il réfute la mise en cause formelle pour la vente de l’équivalent de CHF 14’000.- de marijuana entre janvier 2010 et avril 2012

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.