Un homme né en 1985, originaire de Tunisie, sans domicile fixe, a été appréhendé pour violation grave des règles de la circulation, trafic de stupéfiants et infraction à la loi sur les étrangers.

Le mardi 21 août 2012 à 14h10, les policiers ont remarqué un individu sur un vélo qui avait l’air gêné par leur présence. Lorsqu’ils sont arrivés en face de lui,  à l’entrée du parc de la Grange, hauteur quai Gustave-Ador, un agent est sorti du véhicule, côté conducteur, et s’est légitimée pour le contrôler. L’individu n’a pas obtempéré et a subitement accéléré afin de sortir du parc de La Grange. Ensuite, le cycliste a emprunté, le quai Gustave-Ador sur la contre-route, en direction de la rue des Eaux-Vives. En effectuant cette manœuvre, il n’a pas fait attention à un bus TPG, qui a du freiner fortement afin d’éviter un heurt. Précisons également que le chauffeur TPG a klaxonné afin de signaler cette conduite dangereuse. Les policiers ont alors immédiatement enclenché les signaux avertisseurs et la sirène du véhicule de service, afin de rattraper le fuyard.

Le cycliste a continué sa route, sur la contre-route du Quai Gustave-Ador avant d’emprunter la rue des Eaux-Vives en direction de la rue du 31-Décembre. Précisons que ce cycliste slalomait entre les véhicules qui roulaient normalement pour les besoins de la circulation. Plusieurs véhicules ont dû freiner pour éviter un heurt. A la hauteur du n°89, de la rue des Eaux-Vives, ce cycliste est monté sur le trottoir afin de dépasser un bus TPG qui circulait normalement dans la voie de bus.  A la hauteur de l’intersection rue Merle-d’Aubigné / rue de Soleure, il a pu enfin être interpellé.

Lors de la palpation de sécurité, les policiers ont retrouvés dans une petite poche de son bermuda, un morceau de haschisch pour un poids total de 24,2  grammes.

Suite aux contrôles au moyen de l’outil informatique, il ressort que l’intéressé fait l’objet d’une mesure d’interdiction d’entrée notifiée en Suisse. Cette mesure est valable du 28.03.2012 au 28.03.2017.

Il reconnait vendre de la marijuana et séjourner illégalement en Suisse.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Advertisements

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.