Un homme né en 1990, originaire d’Algérie, sans domicile fixe, a été appréhendé pour recel, dommages à la propriété, infractions à la Loi sur les étrangers et à la Loi sur les stupéfiants.

Le 8 août 2012 à 17h, un gendarme en congé signalait qu’un homme suspect entrait et sortait des allées sur l’avenue De-Gallatin, visiblement en repérages pour commettre un cambriolage. Il semblait particulièrement intéressé par l’accessibilité aux balcons.

Une patrouille a interpellé l’homme. Démuni de pièces d’identité, il a été conduit au poste pour les contrôles d’usage. Particulièrement excité durant son transport, a refusé de quitter la voiture de service. L’usage de la contrainte a été nécessaire et l’homme a été légèrement blessé à la tête.

Arrivé en salle d’audition, extrêmement nerveux, il a sciemment badigeonné les murs de la salle avec son sang, montrant ainsi son mécontentement. Les dégâts ont été constatés par l’officier de gendarmerie de service et une plainte a été déposée.

La fouille des effets personnels de l’homme a permis de trouver un iPod volé le 12 juillet 2012 lors d’un vol par effraction à Rivaz. Le prévenu a expliqué que cet appareil lui a été donné par un ami dont il ignore les coordonnées et qu’il se trouvait en prison au moment du vol. Il dit ignorer que cet objet était volé et nie avoir été interpellé alors qu’il faisait des repérages en vue de cambriolages, niant même être entré dans une quelconque allée dans l’après-midi du 8 août 2012. Il refuse également d’admettre s’être rebellé contre les forces de l’ordre, obligeant les gendarmes soussignés à faire usage de la contrainte mais admet avoir sciemment badigeonné de sang la salle d’audition sous l’emprise de la colère. Il reconnaît séjourner illégalement en Suisse depuis août 2009, n’a aucun moyen d’existence sur notre territoire et consomme occasionnellement du haschich.

Vu ce qui précède, l’intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

Quelle: kapoGE

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.